Un homme abattu par les gendarmes à Tours

Dans la nuit du 22 au 23 juin, à Chinon, Thierry Bardin a été abattu par un homme du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG). C’est la dixième victime des forces de l’ordre en 2018.

Une intervention pour tapage nocturne, vers 1h du matin. Deux balles tirées par un gendarme. Une blessure mortelle, à l’abdomen. Et des tentatives de réanimation qui n’aboutissent pas. La seule version des faits a été donnée par les gendarmes et le procureur de la République de Tours, Jean-Luc Beck. Thierry Bardin, « manifestement sous l’emprise de l’alcool et vraisemblablement sous l’emprise de drogues », aurait exhibé une arme — qui s’avérera factice — devant le gendarme, après un échange sur le pas de sa porte.

Lire la suite sur le site de la Rotative :

Thierry Bardin, 49 ans, abattu par les gendarmes à Chinon le 23 juin

Dans la nuit du 22 au 23 juin, à Chinon, Thierry Bardin a été abattu par un homme du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG). C’est la dixième victime des forces de l’ordre en 2018.

A lire sur La Rotative