Appel à occupation dès maintenant sur le triangle de Gonesse !



Depuis le dimanche 7 février au matin, des gens occupent un terrain sur le triangle de Gonesse au nord de Paris, pour exiger l’abandon du projet de la gare dont les travaux peuvent commencer dès lundi.

Une occupation a commencé ce dimanche ! Besoin de monde demain (lundi) dès 6h !

5 cabanes, une cuisine et des toilettes sèches sont montées. Nous sommes une quinzaine de militant.es à dormir sur place, à discuter autour du feu, sous la neige mais plus déterminé.es que jamais.
Une camionette et une dizaine de policiers nous surveillent de loin. Nous avons un besoin urgent de monde pour que la Zad tienne.

Il s’agit d’une chance rare de monter une Zad aux portes de Paris. Rejoignez-nous !

"Dans la course de vitesse entre les plus de 8 000 signataires du Serment du Triangle qui se sont engagés à protéger le vivant qui portent ces terres contre toute tentative d’artificialisation et de destruction, et la Société du Grand Paris qui veut bétonner à tout prix en construisant une gare au milieu des champs, sans le moindre projet utile justifiant l’artificialisation définitive de terres parmi les plus fertiles d’Europe, nous avons décidé de monter d’un cran dans l’action que nous menons depuis plusieurs années, en occupant le Triangle. Rejoignez-nous nombreux.ses. Retour ligne automatique
Il est encore temps d’éviter le pire, de se mettre autour d’une table pour discuter de l’avenir. Le Triangle nous protège des canicules et peut nous nourrir. Nous le défendrons jusqu’au bout !"

Communiqué de presse. Occupation du Triangle de Gonesse

Le matériel dont nous avons besoin : bois de construction, pour faire du feu, palettes, bâches, clous, vis, perceuses, visseuses, lino, papier peint, nourriture....

Pour info la Zad a de l’eau et de l’électricité !

Adresse : chemin de la Justice, Patte d’Oie de Gonesse

Le but est d’y installer un campement qui pourra servir de base pour des actions visant à entraver les machines, mais aussi de lieu d’organisation pour d’autres luttes ami.es, comme la lutte sur le plateau de Saclay.

RDV dès que possible sur la friche à droite avant la barrière verte.

Apportez matériel de construction, denrées alimentaires et détermination !

Pour vous y rendre : https://ouiauxterresdegonesse.fr/wp-content/uploads/2018/10/Plan_acc%C3%A8s_parcelle_2018.pdf

JPEG - 417.7 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

[Val de Suse] Weekend barricades à la frontière

Chantier participatif pour construire des barricades à la maison occupée à la frontière, nous voulons inviter toute personne intéressée à nous donner un coup de main pour rendre la maison plus sûre, avant l’hiver ! Nous vous attendons !

Projet ECLAT : mobilisation le 29 septembre

M. Accary doit rendre des comptes ! Les caisses publiques ne sauraient être utilisées pour financer des projets qui contribuent à la destruction de terres agricoles, au réchauffement climatique, à la pollution, à la surconsommation et à l’épuisement des ressources.

Articles de la même thématique : ZADs

Le Château de l’Angle expulsable

Après plusieurs mois d’occupation, les habitant·es de cette maison située sur le quartier des Lentillères ont reçu un « commandement de quitter les lieux », préalable nécéssaire à une expulsion. Appel à se montrer vigilant·es et réactif·ves en cas de tentative d’expulsion.

Quartier libre des Lentillères : Construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale.

180 personnes et collectifs « penseur.euses et bâtisseur.euses de la ville » apportent leur soutien au quartier libre des Lentillères, à sa ZEC (Zone d’Ecologies Communale) ainsi qu’aux formes d’habitats diverses et multiplient qui peuplent le quartier ! Merci à elleux, leur soutien est précieux et sera déterminant dans la bataille !