[Brochure] Toutes les portes s’ouvrent



Toutes les portes s’ouvrent est une brochure dont l’idée est de diffuser largement les techniques d’ouvertures de squats et de ne plus dépendre « d’ouvreurs.euses expérimenté.e.s » pour s’y mettre.

Il y a plein de raisons de vouloir ouvrir une porte fermée, mais cette brochure a été pensée pour des ouvertures de squats. En en discutant on s’est rendu compte que même si la plupart des techniques sont déjà connues, il n’existe pas à notre connaissance de brochure qui les recenserait. À l’exception notable des techniques de crochetage qui ont déjà été couvertes dans une autre brochure. L’intérêt à nos yeux de partager ces connaissances et expériences est de rendre accessible ces techniques à celleux qui ne font pas partie des cercles dans lesquels elles sont connues ou qui voudraient s’affranchir d’ouvreur.euse.s expérimenté.e.s et des relations de pouvoir que ça peut créer.

Au passage, on trouve important de souligner que pour nous ouvrir et faire vivre un squat s’inscrit dans une démarche de lutte contre la propriété et pour faire face aux galères de logement. Du coup si ce que tu as en tête c’est d’ouvrir un squat simplement pour te faire un max de fric en louant des chambres, en organisant des soirées payantes, ou d’en faire un squat d’artiste qui sera ta propre galerie avec des oeuvres hors de prix et des vernissages mondains, tu peux arrêter ta lecture ici. On a rien contre les artistes qui vivent et produisent dans des squats hein, juste contre celleux qui se conventionnent avec les proprios, qui se revendiquent apolitiques et qui participent aux dynamiques de gentrification.

JPEG - 696.6 ko

DE LA PORTE AU SQUAT

Même si on a fait de notre mieux pour être les plus complet.e.s et clair.e.s possible, la brochure entre tes mains n’est pas un sésame magique qui garantira une ouverture réussie. Elle est aussi limitée que nos connaissances partagées : on ne parle que de ce que l’on connait. Par exemple on se concentre beaucoup sur les cylindres à goupilles qui sont les plus répandus mais on ne propose rien pour les serrures à gorges (qu’on trouve notamment sur certains modèles de portes antisquat) parce qu’on ne maîtrise pas suffisamment les techniques pour celles-ci. D’ailleurs, si en lisant tu réalises que tu connais une technique éprouvée qui n’apparait pas ici, n’hésite pas à nous la partager via notre mail pour qu’on puisse l’inclure dans une future édition.

Tu t’en doutes sûrement mais ouvrir une porte avec les techniques décrites ici n’est pas forcément toujours légal. On laisse à ton appréciation les précautions que tu prendras en le faisant en fonction de la situation (mais on te lâche pas complètement non plus, on a quelques suggestions plus loin). Il faut savoir aussi que même si tout s’est bien passé sur le moment, des traces d’effractions visibles peuvent devenir par la suite de vrais emmerdements. Cela peut constituer une dégradation justifiant une expulsion et une garde à vue. Cette même trace d’effraction, sans être considérée comme une flagrance, peut aussi se transformer en voie de fait qui aura des conséquences chiantes pour une future procédure. Tu risques de rencontrer pas mal d’autres réjouissances : alarmes et autres gros bras envoyés par les propriétaires pour ne citer qu’elles. Mais il existe des manières d’y faire face. On n’en parle pas dans cette brochure mais il y a quelques ressources qui pourront t’aiguiller p.26.
Certaines des techniques qu’on présente nécessitent des outils qui sont chers et/ou difficiles à trouver, nommément l’arrache cylindre et la clé de serrurier. Du coup on a aussi partagé nos techniques pour s’en procurer ou en faire des versions maisons avec du matos facilement trouvable.

Pour chaque technique on a rajouté nos astuces et suggestions mais avant de se lancer, on a quelques conseils plus généraux. D’abord il existe mille autres manières de rentrer dans un bâtiment vide que la porte principale, donc pas besoin de s’en faire une obsession. En regardant bien tu trouveras peut-être un accès par un jardin, derrière des volets, une fenêtre, une cave ou un toit. Dans certains cas, ce sera même la meilleure option d’autant que c’est beaucoup plus simple et tranquille d’ouvrir une porte verrouillée une fois qu’on est déjà à l’intérieur. Avant de partir déterminé.e comme jamais pour t’attaquer à ta première porte, on te recommande vivement d’essayer la technique que tu comptes utiliser dans un coin tranquille où tu pourras t’exercer sans pressions extérieures. On a fait des efforts pour décrire le mieux possible nos techniques et pour partager nos petites astuces, mais d’une part il y a une partie que tu ne découvriras qu’en le faisant toi même et d’autre part, tu verras comment tu te sens et tu pourras adapter nos suggestions pour trouver des méthodes qui te conviennent le mieux.
Bon courage et bon cassage, arrachage ou perçage !

Si tu souhaites partager des techniques ou des suggestions de modification, il est possible d’écrire à porteaporte[at]riseup.net

Version page par page :

Version cahier :

PDF - 5.3 Mo


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Logement

Pour l’ouverture du parc Baudin-Mirande !

Le parc Baudin-Mirande est menacé de bétonisation. La modification du plan local d’urbanisme prévoit d’y construire encore plus de logements qu’au départ. À l’heure des projets « écolos » de la mairie, la protection de cet espace vert devrait être une évidence pour la métropole.

Reprenons la ville

Appel à s’auto-organiser pour reprendre nos villes et redéfinir nos vies.

Articles de la même thématique : Squat