Guide pratique d’autodéfense à destination des personnes menacées d’expulsions de leurs lieux de vie

Le Collectif Anti-expulsions Lille présente sa brochure d’autodéfense et d’actions collective face aux expulsions, quelle que soit sa manière d’habiter : occupations de terrains, locations, squats, résidences étudiantes…

Après plusieurs mois de rencontres, d’échanges, de recherches et d’ateliers entre des personnes directement concernées par les mesures de délogement, le Collectif Anti-expulsions Lille présente sa brochure d’autodéfense et d’actions collective face aux expulsions, quelle que soit sa manière d’habiter : occupations de terrains, locations, squats, résidences étudiantes…

L’objectif est de partager des savoirs et des pratiques permettant de défendre notre droit à vivre comme nous l’entendons, face aux projets des promoteurs immobiliers et autres délogeurs de familles précaires. Elles vont de la compréhension et de l’utilisation du droit à des idées sur la manière de mettre en place un rapport de force favorable en cas d’expulsion pour les personnes concernées.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute remarque ou envie à l’adresse suivante : collectifantiexpulsionslille (chez) riseup.net

Pour continuer à se rencontrer, agir et résister, pour la réappropriation de nos quartiers.

En attendant, la brochure est ici :

PDF - 7.5 Mo

Bonne lecture 😉


Voir en ligne : Guide pratique d’autodéfense à destination des personnes menacées d’expulsions de leurs lieux de vie


Articles de la même thématique : Logement

La Gazette des confiné·es #15 - Occupations et Zad, économie vs écologie et locataires étranglés

Sous Macron, l’économie est reine et les promesses écologiques du vent. Ou du greenwashing pour les multinationales. Bien réelle, la répression s’abat sur les classes populaires et les luttes. Violences policières, Zad détruites, squats menacés... Dans les immeubles de New-York, Bologne et peut-être bientôt de Rennes ou Paris, les menaces d’expulsions locatives poussent à la solidarité. Se transformera-t-elle en mouvement politique ?

Appel à la grève des loyers

La proposition d’une grève des loyers se propage depuis quelques jours, parallèlement au coronavirus, en réaction à la crise politique, économique et surtout sociale qu’il provoque, qui vient s’ajouter à ladite « crise sanitaire » qui dure depuis quelque temps.

Articles de la même thématique : Précarités

[Dijon] Les précaires entrent en action

Mardi était une journée nationale de mobilisation dont le but était de mettre en lumière la situation des précaires. Une action a eu lieu à Dijon.