Interview au JDD de Sarah El Haïry : l’expression d’un pouvoir autoritaire



La semaine dernière dans le Journal du Dimanche, la secrétaire d’État à la Jeunesse et à l’Engagement s’en est pris à deux associations d’éducation populaire. En cause ? Un débat entre la secrétaire d’État et des jeunes où ces derniers se sont montrés un peu trop indociles sur les questions de discriminations. Communiqué de Solidaires Jeunesse et Sports, en soutien à l’association et à la fédération visées !

Par ce communiqué, Solidaires Jeunesse et Sports souhaite apporter son entier soutien à l’association « La Boîte sans projet » et à la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France (FCSF) après l’interview au JDD, ce dimanche 21 mars, de la Secrétaire d’Etat (SE) à la Jeunesse et à l’Engagement.

Alors que les associations et les fédérations d’Education Populaire continuent sans relâche leurs actions et leur travail d’Education Populaire auprès de la population dans des villes où les pouvoirs publics se désengagent depuis des décennies - fermant tour à tour l’ensemble des services publics de proximité - voilà que leur travail est récompensé par un torrent de critiques de la part de la SE.

D’après cette dernière, la FCSF « n’a pas été à la hauteur de ses engagements » et elle « n’a pas respecté ses valeurs », tandis que « La Boîte sans projet » est, pour elle, responsable du « glissement d’un débat prévu sur les religions à un débat portant sur les discriminations ».

Il y a quelques mois, le Préfet de Paris énonçait avec fierté « on n’est pas dans le même camp » à l’encontre de Gilets Jaunes qui manifestaient. Ici, la logique est la même, à savoir que la dénonciation courageuse des discriminations et des violences policières n’est en fait le fruit que « des ennemis de la République ». Nous assistons à un très dangereux basculement idéologique dont la loi « confortant les principes républicains » est l’exemple-type. En effet, l’Etat ne souhaite plus garantir la liberté de penser, mais tend à garantir la seule liberté de penser comme lui.

La Secrétaire d’Etat (SE) à la Jeunesse et à l’Engagement est fière, dans l’interview, d’annoncer des mesures fortes à l’encontre de l’association et de la fédération et, d’annoncer aussi sa joie de porter la loi « confortant les principes républicains ». Dans une tribune collective intitulée « Ne jouons pas avec la République », à l’initiative de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH), cette loi est décrite ainsi : « Le pouvoir en place cherche au contraire à imposer sa vision de la République dans une approche exclusivement sécuritaire et répressive. La philosophie politique qui sous-tend cette logique s’inscrit en rupture avec l’approche démocratique de la République. Il ne s’agirait plus d’obéir aux lois et de les respecter, mais d’y adhérer sans réserve, sans esprit critique ni distance possible ».

Dans ces temps d’hommages nombreux et divers à la Commune de Paris et à sa sanglante répression, nous pouvons sans conteste affirmer que : « la République Sociale » a bien été écrasée au profit d’une république dite « de l’Ordre social ».

Par ailleurs, cette loi risque d’avoir des conséquences très importantes dans notre champ professionnel avec une distinction entre « les bonnes et les mauvaises associations » ayant comme conséquence la suppression des subventions, la mise au pas de l’éducation populaire et la caporalisation des esprits.

Face à l’autoritarisme galopant, nous souhaitons réaffirmer notre soutien et notre reconnaissance à l’ensemble du secteur associatif pour faire vivre l’idéal d’une société juste, critique et démocratique.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Politique française

[Projection] Évasion fiscale : on en parle ou quoi ?

« Alors que les multinationales et les plus riches ont de moins en moins de scrupules et de plus en plus de moyens à leur disposition pour échapper à l’impôt, pour nous, simple citoyen, les politiques d’austérité s’intensifient et les inégalités explosent. » Projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur.

Errance Urbaine #22 - Avril 2022

L’actualité vue par les rues de Dijon et alentours ces dernières semaines. Au programme ce mois-ci de l’antifascisme, des élections, et des nouvelles des Lentillères.

Articles de la même thématique : Macronisme

S3 EP5 - Le stade final de l’impérialisme

Tous les deux lundis, l’Actu des Oublié.es surfe sur la déferlante des luttes dans les monde. Cette semaine, la première partie d’un double épisode consacré aux luttes contre l’industrie extractive sur le continent.

#52 5 ans...

Où il est question des 5 années qui viennent de s’écouler, et de celles à venir.

Pour un 1er mai offensif

Sans grande surprise, la mascarade électorale a confirmé le chantre du néo-libéralisme autoritaire dans sa fonction.