Jeudi 12 décembre, une fin de manifestation irritante, lettre ouverte à Mr le maire

Une enseignante du premier degré témoigne et s’indigne de la violence des forces de l’ordre après une manifestation syndicale plus que tranquille.

Monsieur le maire,

Je tiens à vous informer qu’aujourd’hui 12 décembre 2019, à 16h30, je me suis injustement fait gazer par les policiers de la BAC rue Pasteur (ainsi que quelques dizaines de personnes). La manifestation contre la réforme des retraites s’est terminée place Wilson. Je rentrais donc pacifiquement chez moi, allant récupérer mon vélo garé rue Bossuet. Pour ce faire, j’ai emprunté la rue Pasteur. Ma pancarte était baissée. Il y avait quelques manifestants qui chantaient en rentrant chez eux. La BAC était postée place des Cordeliers, à l’entrée de la rue Pasteur. Tout était pacifique lorsque d’un seul coup, j’ai reçu deux bombes lacrymogènes lancée par la BAC. Face à cette agression, j’ai pris peur et me suis mise à courir pour éviter les gaz. Je ne voulais que rentrer chez moi après la manifestation mais je me suis retrouvée gazée, les yeux rouges me piquant fortement et une sensation douloureuse aux niveau des poumons. J’ai vécu ce que je considère comme une scène de guerre et suis par conséquent choquée et inquiète pour la démocratie car cette violence était totalement gratuite et injustifiée.
Je souhaiterais monsieur le Maire que vous puissiez garantir la sécurité à vos citoyens dijonnais.
Je souhaiterais pouvoir me déplacer librement dans les rues de Dijon sans me faire gazer gratuitement.

J’espère que ce témoignage vous fera prendre conscience des agissements des CRS et de la BAC dans votre ville et vous questionnera sur ce qu’est la démocratie actuellement dans notre pays.

Cordialement,



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : retour sur une lutte loin d’être terminée

Réalisé à Dijon durant l’hiver dernier, ce documentaire sonore revient sur la convergence qui s’est produite entre les différents acteurs et actrices du mouvement des retraites. L’idée est de comprendre les raisons de cette mobilisation. Qu’est-ce qui a poussé les cheminot.es, les pompier.es, les avocat.es, les infirmier.es, le personnel de l’éducation, les étudiant.es les gilets jaunes et les féministes dans la rue ? Pourquoi et comment toutes ces personnes ont lutté ensemble ?

Le Gang de la Clémentine, récit du mouvement social à Chalon-sur-saone

Le Gang de la Clémentine défraya la chronique pour la première fois au cours de l’hiver 2019-2020, dans la petite ville de Chalon-sur-Saône. Son origine se confond avec celle du mouvement social contre la retraite à points.
Ce récit est une reconstitution des faits qui se déroulèrent au cours de cet hiver.