[Pertuis] 800 personnes en carnaval pour défendre la ZAP



Une manifestation prenant la forme d’un carnaval a rassemblé près de 800 personnes à Pertuis (Vaucluse) en soutien à la Zone A Défendre dite ZAP (Zone à Patates, en référence à la cultures locale traditionnelle de pommes de terre), menacée d’expulsion.


Les occupant·es de la ZAP, avec le soutien de nombreuses associations et collectifs, défendent 86 hectares de terres agricoles en plaine de Durance, au pied du Luberon, dans le sud-est de la France. Ces terres agricoles, fertiles, riches en biodiversité, et irriguées sont menacées par la bétonisation à travers l’extension de la zone d’activité économique de Pertuis. Ce projet, porté par la métropole Aix-Marseille, est largement soutenu par le maire de Pertuis, Roger Pellenc, industriel puissant et influent qui tente par la même occasion de s’accaparer 30 hectares sur les 86 concernés dans le but d’agrandir les entrepôts de son entreprise. Depuis 2019 les actions et mises en culture se sont multipliées pour faire barrage à l’extension de la zone d’activités. La mobilisation visait cet après midi à rassembler plus largement dans une convergence entre les acteurs locaux et le mouvement national des Soulèvements de la Terre. Pari réussi !

La manifestation a d’abord parcouru la zone d’activités, dont l’extension menace les terres de la ZAP. Une foule bigarrée, joyeuse, dansante et généreusement costumée a déambulé au milieu du béton, semant sur son passage avant de bifurquer à l’entrée de la ville. Une grande banderole y a été déployée annonçant : « Sur les terres du seigneur la révolte gronde ». Elle a ensuite parcouru sur plusieurs kilomètres une partie des 86 hectares menacés dans une alternance de cultures de céréales et de foins, de haies, de friches, de canaux d’irrigation et de jardins ouvriers.

À la fin du parcours, l’entrepôt Pellenc - vitrine de la multinationale - a été ciblé et impacté financièrement par une partie du cortège dans une action spontanée. Celle ci a eu pour effet de visibiliser publiquement le conflit d’interêt du maire/entrepreneur, son entêtement dans un projet d’artificialisation des terres et de destruction du vivant ainsi que ses coups de force répétés à l’encontre du mouvement (destruction illégale de maisons, interdictions de manifestation,...)

Il s’agit de la plus grosse mobilisation à ce jour contre ce projet emblématique de l’échec des politiques publiques prétendant se soucier des enjeux d’artificialisation. Alors que la ZAP est menacée d’expulsion depuis maintenant plusieurs semaines suite à une décision du tribunal, la convergence d’ajourd’hui marque la détermination croissante à la défendre. À Pertuis comme ailleurs, il n’est plus
possible de laisser avancer les pelleteuses qui dévorent les terres nourricières.

Le WE continue avec un riche programme : évènements culturels, une discussion entre différentes lieux en lutte venus soutenir la ZAP, un marché paysan et d’artisanat, des chantiers participatifs.

Les occupant·es de la ZAP, Soulèvements de la Terre, les Confédérations paysannes de PACA, le COLL·E·C, le comité de soutien de la ZAP 13.

JPEG - 487.4 ko
JPEG - 649.3 ko
JPEG - 435 ko
JPEG - 758.8 ko
JPEG - 362.9 ko
JPEG - 623.4 ko
JPEG - 236.9 ko
JPEG - 907.5 ko
JPEG - 209 ko
JPEG - 201.9 ko
JPEG - 465.1 ko
JPEG - 457.2 ko
JPEG - 541.9 ko
JPEG - 932.6 ko
JPEG - 598.5 ko
JPEG - 367.3 ko
JPEG - 698.4 ko
JPEG - 1 Mo
JPEG - 794.1 ko
JPEG - 767.5 ko
JPEG - 381.3 ko
JPEG - 706.2 ko
JPEG - 890.2 ko
JPEG - 719.7 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Articles de la même thématique : Étalement urbain - artificialisation des sols

Cercle de silence en soutien à la RUBS

Le collectif Sauvons les berges du Suzon a organisé un cercle de silence samedi 14 janvier matin à Dijon pour attirer l’attention des Dijonnais.es sur l’impact qu’aurait le projet Venise 2 sur la biodiversité du site. Des informations étaient à disposition du public sur la Réserve Urbaine de Biodiversité du Suzon (RUBS).

La lutte à Lützerath s’enflamme

Récit de l’expulsion en cours dans un village occupé en allemagne contre l’industrie du charbon par un petit groupe de personnes francophone ayant habité et résisté quelques mois sur zone.

Plantation Rebellion a encore frappé !

Encore une action du mouvement international Plantation Rebellion pour inviter nos élus et tous nos concitoyens à passer à l’action pour planter des arbres partout où c’est possible !