Procès de la résistance contre les bassines



Le 5 janvier, 2 personnes accusées d’avoir participé au débâchage de la bassine de Cram-Chamban le 6 novembre 2021 vont être jugées au tribunal de La Rochelle. Le 6 janvier, ce sont 5 personnes dont 3 agriculteurs qui seront jugées au tribunal de Niort pour l’envahissement le 22 septembre de la bassine en construction de Mauze-sur-le-Mignon. Appel à rassemblements de soutien.

Des camarades paysans, de tous les combats et engagés fortement pendant des années dans le mouvement aéroport et pour la défense de la zad avec COPAIN 44 font parties des personnes qui passeront devant le juge ces jours-là. Faisons le déplacement pour être à leur côtés ainsi qu’aux côtés de tous les autres inculpés de la résistance contre les bassines.

Jeudi 5 janvier - Rdv 12h30 - devant le tribunal de la Rochelle
Vendredi 6 janvier - Rdv 12h30 - devant le tribunal de Niort
Animations, prises de paroles et cantines devant les tribunaux

Le 5 janvier, 2 personnes accusées d’avoir participé au débâchage de la bassine de Cram-Chamban le 6 novembre 2021 vont être jugées au tribunal de La Rochelle. Le 6 novembre 2021, ce sont non pas 2 mais près de 3000 personnes qui participaient ensemble, en découpant la bâche, au désarmemement d’une bassine construite et remplie depuis des années illégalement à Cram-Chaban. En parallèle, un autre groupe, incluant le porte-parole national de la confédération paysanne en démontait la pompe. Ce sont les deux actes collectifs qui ont mis les méga-bassines sous le feu des projecteurs. Ce sont les formes de résistance qui ont permis de faire connaître nationalement les enjeux d’accaparement et de dégradation de la ressource en eau liés à ces infrastructures.

Le 6 janvier, ce sont 5 personnes dont 3 agriculteurs qui seront jugées au tribunal de Niort pour l’envahissement le 22 septembre de la bassine en construction de Mauze-sur-le-Mignon, lors duquel une des pelleteuses du chantier fut mise hors d’état de nuire.

P.-S.
Pour le procès du 5 janvier nous invitons tout le monde à venir avec un cutter sans lame pour visibiliser notre solidarité et le caractère collectif et légitime du désarmement de la bassine de Cram-Chaban.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Justice

Appel à rassemblement en soutien à Julien Assange

Les 20-21 février, la Haute Cour britannique examinera la recevabilité de l’ultime appel de Julian Assange au Royaume-Uni pour empêcher son extradition vers les États-Unis, où il risque jusqu’à 175 années de prison pour espionnage.

La France condamnée pour la nasse du 21 octobre 2010, et après ?

La CEDH a rendu aujourd’hui 08/02/2024 son verdict sur l’affaire de la nasse du 21 octobre 2010.
Après 13 ans de bataille juridique et militante, si la France a été condamnée à payer 1 714,28 euros aux requérants, la décision n’est pas une victoire politique.

Articles de la même thématique : Répression

Dijoncter Papier #6 est sorti !

Pour fêter les 6 ans de Dijoncter.info, une édition papier vient de sortir ! Interviews, tuto, réflexion et recettes, le magazine regroupe des articles inédits qui brassent des questions liées au travail du sexe, aux centres de rétentions administratives ou aux nouvelles formes de répression du mouvement social.

[Montbéliard] Frédéric Vuillaume encore en garde à vue pour avoir manifesté

C’est devenu malheureusement une habitude. Priver de liberté une personne pendant 16 heures pour avoir essayé d’exercer l’unique droit qui fait la différence entre un état autoritaire et une démocratie : le droit de manifester. Cela s’est passé à Montbéliard, lors de la venue du premier ministre, Gabriel Attal.

La répression de la liberté de manifester continue

En juin 2023, une trentaine de personnes ont reçu un courrier pour leur participation à une « casserolade » auxquelles elles n’ont pas donné suite. Quelques unes de ces personnes ont reçu un deuxième courrier considérant qu’elles ont reconnues leur culpabilité et les menaçant d’amendes. Voici les réactions du CVLR21 [1].