Manifestation contre le pass sanitaire : l’antifascisme dans la rue



Samedi 17 Juillet, des appels à manifester sont lancés partout en France contre le pass sanitaire, la réforme des retraites et celle de l’assurance chômage.
Aucune hésitation n’est possible. La rue doit aussi être prise par celles et ceux qui portent les valeurs de l’autonomie, de l’autogestion et de l’antifascisme.

Demain, samedi, des appels à manifester sont lancés partout en France contre le pass sanitaire, la réforme des retraites et celle de l’assurance chômage.

Ces appels semblent prendre une ampleur surprenante. Ils mettront dans la rue des milliers de personnes.
Parmi elles des complotistes, des confusionnistes, mais aussi une partie de l’extrême droite.

Rappelons nous, ami.e.s antifascistes, autonomes, libertaires, communistes, l’hésitation qui s’emparait de nos milieu, de nos discussions, à la veille du 17 novembre 2018 quand débuta le mouvement des gilets jaunes.
Une hésitation qui caractérisa notre absence au début du mouvement et une prise de place importante des idées d’extrême droite dans les cortèges.

La leçon que nous devons en tirer c’est que dans les villes où l’hésitation fût moindre, l’antifascisme s’est propagé avec plus de force encore (Rouen, Nantes, Toulouse ou encore Montpellier).

Ce samedi 17 juillet, aucune hésitation n’est possible. La rue doit aussi être prise par celles et ceux qui portent les valeurs de l’autonomie, de l’autogestion et de l’antifascisme.

Face à la destruction sociale organisée par les offensives neo-liberale et au massacre des libertés par le contrôle de la circulation.

Ami.e.s, demain portons haut nos couleurs. Sans hésitation.
La rue sera jaune, rouge et noir !

« La situation actuelle est un malaise généralisé, où chacun-e se rend compte qu’il y a un problème, où chacun-e voudrait résister mais ne trouve pas de prise pour renverser la vapeur. Cette situation rappelle le début des Gilets Jaunes : une colère mal digérée, sincère et cacophonique. Que la gauche ne s’empare pas de cette colère et s’enferme sur ses principes signe sa défaite. Que les organisations de gauche ne soutiennent pas les manifestations est une énième trahison, c’est laisser la confusion régner et gagner au sein d’un mouvement populaire et contestataire. Juger avec hauteur et mépris ces manifestations et les personnes qui y participent, c’est s’enfermer dans le stéréotype, le jugement hâtif, c’est rester dans une attitude de défaite qui caractérise la gauche depuis trop longtemps. »
extrait de "Vaccin, pass sanitaire, complotisme et réformes ultralibérales" de Nantes Révoltée.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Complotisme

Autodéfense intellectuelle : contre le mépris de Pierre Statius

Dans le journal du Crédit Mutuel (L’Est Républicain) du 1er août, un enseignant chercheur en philosophie politique à l’Université de Franche-Comté, nommé Pierre Statius, a eu l’occasion de cracher sa haine envers nos classes populaires. Pendant une demi-page, ce pseudo-philosophe développe une idéologie bourgeoise et macroniste composée de mensonges grossiers, de sophismes et d’interprétations malhonnêtes. De plus il se permet de traiter les manifestants anti-pass comme des enfants gâtés et idiots.

Pass sanitaire #3 : toujours plus de monde dans la rue !

Plus de monde et plus de soleil, la manifestation du 31 juillet a réussi à accéder au centre-ville malgré les interdictions. Si les présences sont encore complexes dans le cortège, les mots d’ordre continuent de se clarifier.

Articles de la même thématique : Confusionnisme

[Montbéliard] Manif anti pass #4, entre réussite, autoritarisme et confusions

Environ 1500 personnes se sont rassemblées à la Roselière et ont effectué un très grand tour dans le centre-ville de Montbéliard en passant par le rond-point d’Helvétie, à proximité de l’usine Stellantis. Malgré une pluie constante qui en a refroidit plus d’un-e, les organisateur-rices de la manif peuvent se féliciter d’avoir rassemblé un public large et très hétéroclite, donnant au final un défilé festif, bruyant et déterminé.

Le confusionnisme, un danger pour les luttes

Qu’est-ce que le confusionnisme politique ? Le confusionnisme politique est le fait que des courants conservateurs et réactionnaires, appartenant à la sphère de l’extrême droite, s’approprient et utilisent des thématiques habituellement portées par des courants situés à l’opposé de l’échiquier politique.