1er mai 2020 : un aperçu de cette journée à travers le monde

Comptes rendus et réflexions d’une vague de nouvelles expériences en matière de manifestations

Le 1er mai 2020 nous a confronté à un défi de taille : il n’a jamais été aussi nécessaire d’agir pour instaurer un changement, et cela n’a jamais été aussi difficile. Dans certaines régions du monde, notamment à Ljubljana, Vienne et Chicago, les anarchistes ont réalisé des percées inspirantes ; ailleurs, où les gens sont soit resté·e·s chez elleux par désespoir, soit ont tenté de répéter des traditions déjà bien connues et répandues, les résultats ont été décourageants. Nous présentons ici une vue d’ensemble des différentes expériences auxquelles les gens se sont livré·e·s dans une douzaine de pays, dans l’espoir de susciter l’inspiration et d’offrir des modèles utiles à l’organisation des prochaines luttes.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Coronavirus

Sur « Hold-up » et le complotisme - Quand le vrai est un moment du faux

Vous avez sans doute un cousin ou un ami qui vous a envoyé le lien vers le documentaire « Hold up » en vous indiquant que la vérité était enfin révélée. Problème : vous n’avez pas le temps de regarder le dit documentaire ou de lire sur la question. On vous comprend. Voilà une mise au point rapide et incomplète sur la question. Nous n’avons ni le temps ni le désir de passer davantage de temps sur la question.

Articles de la même thématique : Manifestations

Manifestation contre la loi sécurité globale

Mardi soir, plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées pour se révolter contre la loi sécurité globale et le tournant sécuritaire que connait la France. Une bonne énergie, des « échauffourées », et plus de 15 arrestations à déplorer.

Attestation sur l’honneur pour aller en manif

Les manifestations publiques ne sont pas interdites pendant le confinement et font l’objet d’une demande d’autorisation validée en préfecture. Il est donc possible de s’y rendre avec une attestation ad-hoc.