Autodéfense intellectuelle : Valérie Pécresse, la reine des voleurs



Valérie Pécresse propose de voler directement le travail de la classe laborieuse grâce à une proposition de loi ignoble et immorale, le tout appuyé par la malhonnêteté intellectuelle et la puissance des médias dominants. Pourtant, cette fausse bonne idée ne passera pas tellement elle est nulle, décryptage rapide.

Sur la radio suisse Couleur 3, un animateur demande à ses chroniqueurs : « Quel est votre criminel préféré ? ». Les chroniqueurs devaient donner des réponses du type : Jaques Mesrine, Christophe Rocancourt, Redoine Faïd,..

Cependant, l’un des chroniqueurs répond : « Cette question peut paraître stupide pour un suisse mais pour les français, ça s’appelle une élection présidentielle ».

Le vol est un crime. La criminelle que nous allons analyser aujourd’hui s’appelle Valérie Pecresse et représente le camp politique le plus détestable, le plus nuisible et le plus violent qu’ai connu notre classe laborieuse : la droite.

Valérie Pécresse propose de nettoyer les quartiers au karcher. La marque karcher en a ras le bol d’ailleurs, et il faut les comprendre, leurs outils de nettoyage sont détournés dans un sens violent, raciste et post-colonialiste.
Cette idée pas nouvelle est inspirée du précédant roi des voleurs, Nicolas Sarkozy (président de la république 2007-2012). Valérie Pécresse, nouvelle reine de cette bande de parasites (exemple d’actualité : couple Balkany) s’est aussi inspirée de Sarkozy dans son travail de violence sociale.

Appuyée et très « détaillée » par tous les médias capitalistes, l’idée stupide de Valérie Pécresse peut paraître complexe au premier abord, surtout lorsque que ce sont des journalistes malhonnêtes qui la présente.

Cette proposition simpliste et immorale consiste à donner la possibilité au patronat de racheter les RTT des travailleur.ses à bas prix.

Un média capitaliste la présente comme ceci :

« Prenons un exemple, vous possédez un contrat de 35 heures et vous avez effectué 39 heures dans une semaine, ce qui vous donne 4 heures de RTT. Si votre employeur ne peut pas vous donner ces RTT, pour par exemple remplir un carnet de commande en urgence, alors il aura la possibilité de racheter ces RTT, ainsi tout le monde est content. Le salarié gagne de l’argent et l’employeur possède plus de flexibilité, c’est travailler + pour gagner + comme dit la candidate républicaine. »

Ils nous prennent vraiment pour des idiot.es, pas étonnant que 85 % de la population ayant le droit de voter ne s’expriment pour aucun parti.

Reprenons cet exemple de 39h travaillées sur un contrat de 35h. Cela nous donne 4 heures supplémentaires (majorées) devant être payées à la fin du mois. Le patron peut proposer de prendre des RTT plutôt que de payer ces heures travaillées.

En bref, Valérie Pécresse veut supprimer les heures supplémentaires en proposant de racheter les RTT à bas prix.
Ce n’est qu’une étape ajoutée, mais cette étape supprime la première, c’est à dire avoir des heures supplémentaires (souvent durement travaillées) payées à leur juste valeur.

Valérie Pécresse propose de nous voler, avec un beau sourire et en nous prenant pour des idiot.es, comme l’a toujours fait son camp politique violent.
Cette idée bourgeoise devrait plaire au chien Zemmour et surtout son maître Bolloré.

Et vous, quel est votre criminel préféré ?

Loral Aitken, spécialiste des ultra-riches et des violences bourgeoises.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Politique française

Errance Urbaine #22 - Avril 2022

L’actualité vue par les rues de Dijon et alentours ces dernières semaines. Au programme ce mois-ci de l’antifascisme, des élections, et des nouvelles des Lentillères.

Pour un 1er mai offensif

Sans grande surprise, la mascarade électorale a confirmé le chantre du néo-libéralisme autoritaire dans sa fonction.

Articles de la même thématique : Élections

Tout n’est pas mort

1er mai 2022. A peu de choses près, on retrouvait partout la passivité et la torpeur terrifiante des défilés syndicaux.