[Vallée de l’Ouche] Banderolage des ponts de l’autoroute A 38

Contre à la casse des retraites, il faut rendre visible la mobilisation.

Non, décidément, il n’y aura pas de trêve durant les vacances de fin d’année. Le lundi 23 décembre, après une préparation minutieuse la veille, 5 ponts de l’autoroute A 38 à Velars-sur-Ouche, Fleurey, Pont de Pany, Agey et Sombernon ont été banderolés dans les deux sens de circulation.

JPEG - 268.9 ko

En 35 minutes, entre 5h15 et 5h50 du matin, 13 banderoles ont été accrochées. Une opération simple, rapide, discrète et un type d’action à généraliser car l’enjeu d’une mobilisation est aussi d’être visible.

JPEG - 15 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : retour sur une lutte loin d’être terminée

Réalisé à Dijon durant l’hiver dernier, ce documentaire sonore revient sur la convergence qui s’est produite entre les différents acteurs et actrices du mouvement des retraites. L’idée est de comprendre les raisons de cette mobilisation. Qu’est-ce qui a poussé les cheminot.es, les pompier.es, les avocat.es, les infirmier.es, le personnel de l’éducation, les étudiant.es les gilets jaunes et les féministes dans la rue ? Pourquoi et comment toutes ces personnes ont lutté ensemble ?

Le Gang de la Clémentine, récit du mouvement social à Chalon-sur-saone

Le Gang de la Clémentine défraya la chronique pour la première fois au cours de l’hiver 2019-2020, dans la petite ville de Chalon-sur-Saône. Son origine se confond avec celle du mouvement social contre la retraite à points.
Ce récit est une reconstitution des faits qui se déroulèrent au cours de cet hiver.