Bure : La LDH dénonce le harcèlement des opposant·es au projet CIGEO

Jeudi 20 juin 2019, la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) a présenté lors d’une conférence de presse son « rapport sur les événements survenus à Bure et sur leur traitement judiciaire ».

« Ayant, en trente années de barreau, eu l’occasion de fréquenter de nombreux palais de justice et de nombreuses salles d’audience, je peux témoigner qu’en dehors des procès mettant en cause des terroristes ou des faits de grand banditisme, je n’avais jamais ressenti, tant aux alentours que dans le palais et dans la salle d’audience, un tel sentiment d’oppression alimentée par la présence surdimensionnée des forces de l’ordre, pour la plupart en tenue d’intervention. »
Jacques Englebert, avocat belge mandaté par la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) en tant qu’observateur judiciaire des procès qui se sont déroulés les 5 février 2019 du tribunal de Bar-le-Duc. (Rapport complet ici.)

Le rapport est composé d’une analyse de la LDH sur cette question ainsi que du rapport d’un observateur international, Jacques Englebert, qui avait été mandaté par la FIDH pour participer à une mission d’observation judiciaire lors d’une d’audience dédiée à Bure le 5 février 2019 au tribunal de Bar-le-Duc. Il avait ainsi assisté à 5 affaires en l’espace de 7h.

Documents à télécharger :

Le rapport de la LDH dans son intégralité : [PDF]
Le rapport de Jacques Englebert, observateur de la FIDH : [PDF]

Extrait du communiqué du CEDRA visant à résumer le rapport :

« À partir de témoignages de militant-es habitant dans le secteur de Bure, la LDH atteste “que les forces de l’ordre ont reçu des consignes tendant à exercer une surveillance constante sur les opposants au site d’enfouissement” qui a “pour effet de soumettre la population à des contrôles d’identité permanents et répétés, portant atteintes aux libertés individuelles et ne pouvant déboucher que sur des incidents”.

Elle souligne que “la prise d’images quasi-systématique, même en dehors des moments de manifestations, y compris dans l’enceinte du Tribunal comme le rapportent certains témoins, tend à faire peser sur les personnes concernées une menace d’autant plus diffuse que nul ne sait la destination de ces images ni les conditions légales de leur conservation” ; et qu’il en découle “le sentiment d’un ensemble de villages, Bure et ses alentours, soumis à une sorte ‘d’état d’urgence’ permanent”. »


Voir en ligne : Bure : La LDH dénonce le harcèlement des opposant·es au projet CIGEO – Manif’Est


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Course à la 5g, d’autres formes de lutte prennent le relais

Ce jeudi 9 juillet deux hommes seront jugés par le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier, accusés d’avoir incendié le 15 avril dernier un relais téléphonique à Foncine-le-Haut dans le Jura.

Vers une abolition de la police ?

Le mouvement international contre le racisme et la violence de la police a révélé l’existence de quelques organisations aux États-Unis dont l’objectif est d’abolir la police. C’est le moment de s’y pencher de plus près et de s’en inspirer.

Petit dej’ à partir de 6h au jardin avenue de Langres

Après du jardinage et l’assemblée de dimanche le rendez-vous est donné demain matin à 6h pour éviter toute tentative (...)

Articles de la même thématique : Nucléaire

La semaine antinucléaire à Bure aura finalement lieu du 5 au 11 octobre

Annonce et informations sur la semaine « pratiques et histoires des luttes antinucléaires » à Bure, qui avait du être reportée à cause du confinement.

La Gazette des confiné·es #17 - Black Lives Matter, licenciements de masse et Covid en Afrique

Cette ultime Gazette commence par l’espoir d’un soulèvement fertile contre l’oppression raciste. Et si des semaines de confinement nous avaient plus uni·es que séparé·es ? Faisons ce pari, car d’âpres combats commencent, tant contre l’immense casse sociale facilitée par les ordonnances Macron que pour faire obstacle aux grands projets inutiles et imposés. Sans parler de l’aide aux exilé·es, notamment à Lesbos.

40 ans du Tricastin : évitons un confinement nucléaire

Le réseau Sortir du Nucléaire Côte-d’Or s’oppose à la prolongation de la centrale nucléaire du
Tricastin et adresse cette lettre à l’ Autorité de Sûreté Nucléaire de Lyon.