Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

Et si la Mairie de Dijon offrait un corridor écologique au Suzon, pour la Journée mondiale de l’eau ?



Le 22 mars est la Journée mondiale de l’eau, instituée par l’UNESCO pour attirer l’attention sur l’importance de l’eau douce et plaider pour la gestion durable de cette ressource naturelle. L’eau : grande absente des quartiers de Dijon…
Communiqué - 22 mars 2024 du Collectif Sauvons les berges du Suzon

Nous révélons que la Ville de Dijon a dans les cartons un projet de valorisation des berges du Suzon, qui devrait logiquement être étendu jusqu’au site de projet de Venise-2.

Déjà reconnu comme espace stratégique de biodiversité

D’une superficie de 3 hectares, le site de projet Venise-2 est situé sur les berges du Suzon dans le quartier Toison d’Or et s’est vu accorder en janvier 2023 un permis de construire pour 85 logements. Le collectif "Sauvons les berges du Suzon" a déjà fait état de la biodiversité présente sur le site, des enjeux de préservation de la ripisylve et de l’importance de garder un îlot de fraîcheur. Les citoyen.ne.s l’ont
d’ailleurs labellisé Réserve Urbaine de Biodiversité du Suzon(RUBS).

Rappelons que l’urbanisation de cet espace serait en totale contradiction avec le Plan Local d’Urbanisme intercommunal Habitat et Déplacements (PLUi-HD) de Dijon Métropole, qui dans sesOrientations d’Aménagement et de Programmation (OAP), souligne l’importance de « maintenir et développer les réservoirs et corridors de biodiversité de la trame verte et bleue (TVB) en milieu urbain », notamment par la « renaturation de l’espace urbain » !

En page 5 du dossier OAP, le site du Suzon est identifié sur une carte comme un « espace stratégique pour les continuités écologiques et le développement de la TVB en milieu urbain » :

Un corridor écologique qui peut être étendu !

En nous intéressant à la problématique de la protection du Suzon en milieu urbain, nous avons découvert que la Ville a défini dans le PLUi-HD un emplacement réservé sur 500 mètres le long du Suzon au bord de la route d’Ahuy, avec pour objet la « valorisation paysagère du Suzon ».
En décembre 2023, l’examen des relevés de propriété des parcelles concernées montre que la Ville de Dijon et l’Etablissement Public Foncier Local (EPFL) possèdent 90 % des terrains de cet emplacement réservé.

JPEG - 154 ko

Le Maire de Dijon a donc la solution sous les yeux ! Dans la suite logique de cet emplacement réservé, il doit aussi préserver la Réserve Urbaine de Biodiversité du Suzon, pour former un véritable corridor
écologique jusqu’au Boulevard Galliéni, où le Suzon entame son voyage souterrain sous la ville…

Plutôt que bétonner en amont et devoir installer en aval, dans les années à venir, des solutions techniques pour protéger la population des inévitables inondations, et si la Mairie de Dijon se lançait dans l’hydrologie régénérative ?
C’est simple : il suffit de laisser sa place à la nature, en interdisant tout projet d’imperméabilisation des sols. Par contre, ça va à l’encontre des intérêts des bétonneurs… Quel sera finalement le choix de l’équipe municipale, quand elle aura intégré tous les enjeux et arguments que nous développons depuis 18 mois ?

Collectif Sauvons les berges du Suzon

alerte-beton@riseup.net

https://www.facebook.com/100085552113599



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Bétonisation

6000 opposant.es à l’A69 défient l’interdiction de manifester et font converger les révoltes face aux projets autoroutiers

L’A69, projet emblématique de la fuite en avant de l’état, est contestée de toutes parts. Depuis des mois, le gouvernement lui-même avoue que le chantier ne se poursuit que parce qu’il est commencé. Il n’est pourtant jamais trop tard pour avouer ses erreurs et renoncer à un projet absurde construit au bénéfice des intérêts privés des barons du BTP et de l’entreprise Pierre Fabre.

Articles de la même thématique : Étalement urbain - artificialisation des sols

Le tribunal annule la vente des terrains : Venise-2 touché… et bientôt coulé !?

Grande victoire ! Dans les différents recours contentieux portés par des associations environnementales contre le projet immobilier Venise-2, le Tribunal administratif vient de rendre son jugement en annulant la délibération de la Ville de Dijon qui actait la cession des parcelles au promoteur.
Communiqué du 28 mai 2024 du Collectif Sauvons les berges du Suzon

Stop Greendock - Panique sur la logistique

Du 24 au 26 mai, week-end d’actions, de débats, de festivités et de manifestations contre un projet d’entrepôt géant nommé Greendock, dans la banlieue nord de Paris.