Et si la Mairie de Dijon offrait un corridor écologique au Suzon, pour la Journée mondiale de l’eau ?



Le 22 mars est la Journée mondiale de l’eau, instituée par l’UNESCO pour attirer l’attention sur l’importance de l’eau douce et plaider pour la gestion durable de cette ressource naturelle. L’eau : grande absente des quartiers de Dijon…
Communiqué - 22 mars 2024 du Collectif Sauvons les berges du Suzon

Nous révélons que la Ville de Dijon a dans les cartons un projet de valorisation des berges du Suzon, qui devrait logiquement être étendu jusqu’au site de projet de Venise-2.

Déjà reconnu comme espace stratégique de biodiversité

D’une superficie de 3 hectares, le site de projet Venise-2 est situé sur les berges du Suzon dans le quartier Toison d’Or et s’est vu accorder en janvier 2023 un permis de construire pour 85 logements. Le collectif "Sauvons les berges du Suzon" a déjà fait état de la biodiversité présente sur le site, des enjeux de préservation de la ripisylve et de l’importance de garder un îlot de fraîcheur. Les citoyen.ne.s l’ont
d’ailleurs labellisé Réserve Urbaine de Biodiversité du Suzon(RUBS).

Rappelons que l’urbanisation de cet espace serait en totale contradiction avec le Plan Local d’Urbanisme intercommunal Habitat et Déplacements (PLUi-HD) de Dijon Métropole, qui dans sesOrientations d’Aménagement et de Programmation (OAP), souligne l’importance de « maintenir et développer les réservoirs et corridors de biodiversité de la trame verte et bleue (TVB) en milieu urbain », notamment par la « renaturation de l’espace urbain » !

En page 5 du dossier OAP, le site du Suzon est identifié sur une carte comme un « espace stratégique pour les continuités écologiques et le développement de la TVB en milieu urbain » :

Un corridor écologique qui peut être étendu !

En nous intéressant à la problématique de la protection du Suzon en milieu urbain, nous avons découvert que la Ville a défini dans le PLUi-HD un emplacement réservé sur 500 mètres le long du Suzon au bord de la route d’Ahuy, avec pour objet la « valorisation paysagère du Suzon ».
En décembre 2023, l’examen des relevés de propriété des parcelles concernées montre que la Ville de Dijon et l’Etablissement Public Foncier Local (EPFL) possèdent 90 % des terrains de cet emplacement réservé.

JPEG - 154 ko

Le Maire de Dijon a donc la solution sous les yeux ! Dans la suite logique de cet emplacement réservé, il doit aussi préserver la Réserve Urbaine de Biodiversité du Suzon, pour former un véritable corridor
écologique jusqu’au Boulevard Galliéni, où le Suzon entame son voyage souterrain sous la ville…

Plutôt que bétonner en amont et devoir installer en aval, dans les années à venir, des solutions techniques pour protéger la population des inévitables inondations, et si la Mairie de Dijon se lançait dans l’hydrologie régénérative ?
C’est simple : il suffit de laisser sa place à la nature, en interdisant tout projet d’imperméabilisation des sols. Par contre, ça va à l’encontre des intérêts des bétonneurs… Quel sera finalement le choix de l’équipe municipale, quand elle aura intégré tous les enjeux et arguments que nous développons depuis 18 mois ?

Collectif Sauvons les berges du Suzon

alerte-beton@riseup.net

https://www.facebook.com/100085552113599



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Bétonisation

Programme perpétuel des Lentillères

Envie d’arreter le capitalisme ? De faire du pain ? Ou d’en apprendre plus sur les zappatistes, de faire du maraîchage, d’écouter un bon concert de punk, de réparer ton vélo, d’apprendre à conduire dans une auto-école buissonière ? Voici toutes les activités rejoignables du quartier libre des Lentillères ! Dans ce programme perpetuel de l’année 2024, les collectifs du quartier t’expliquent comment et pourquoi les rejoindre.. à toi de jouer !

[Moirans-en-Montagne] La Fête aux Quarrés : Stopper le béton, jardiner ensemble

Dimanche 14 avril dès 11 heures — 2e rond-point du contournement de Moirans-en-Montagne (39) — Grande journée pour des jardins partagés et la sauvegarde des Quarrés
Cantine conviviale à midi, marché paysan, visites et inventaires naturalistes, prises de parole, atelier photo, grimpe dans les arbres, balades à dos d’âne, chorales, concert et bal trad’…

Articles de la même thématique : Étalement urbain - artificialisation des sols

Mairie de Dijon : les Illusionnistes de l’urbanisme

François Rebsamen fait marche arrière sur la destruction programmée du petit Verger de Larrey, au nom du besoin d’espaces de respiration en ville et du respect de la volonté des habitants. Habile tour de passe-passe destiné à détourner les regards du saccage à grande échelle des derniers espaces de nature en ville. Décryptage.

L’étude sur l’exceptionnelle biodiversité des berges du Suzon va-t-elle permettre d’annuler le projet Venise-2 ?

Le Maire de Dijon s’apprête à présenter les résultats d’une étude faune-flore menée sur le terrain du projet Venise-2. Nous ne sommes pas dupes de cette manœuvre, moyen de gagner du temps, tout en endormant les Dijonnaises et les Dijonnais, et nous pouvons déjà craindre que les résultats de l’étude ne remettront pas en cause le projet immobilier.
Décryptage.
Communiqué du 20 mars 2024 du Collectif Sauvons les berges du Suzon