Il n’y a pas de fumée sans feu d’artifices / 14 juillet appel à maintenir la pression



Par la faute de ceux qui nous gouvernent et qui nous exploitent nos situations deviennent impossible. Les flics ont la gâchette facile, nos corps sont envoyés en chair à canon à l’usine, au chantier, au pole emploi, dans les entreprises.

Nos sols se bétonisent , l’agriculture ne nourrit que Bayer et Monsanto, pendant qu’on mange de la bouffe « pas très bonne bien trop chère ». Ce monde est fou on le sait. Il ne reste qu’une seule action pour récupérer le pouvoir sur nos vies et envisager un futur où on puisse tous vivre correctement : la révolution.

En France comme ailleurs, tous les gouvernements confondus n’ont provoqué que misère et flicage et en réponse des révoltes se sont exprimées.
Ca a pété comme jamais dans les quartiers ou l’État tente de maintenir les gens dans la terreur et la surveillance policière. Ca a pété aussi à la campagne où on impose des constructions nuisibles pour tout le monde sauf pour les patrons de Vinci, de la FNSEA et les autres.
Ca a pété dans la rue pendant les dernières manif.

Au travail notre temps est volé, notre corps est usé.

Emeutes, pillages, manifs qui débordent, sabotages, désertions de travail et grèves ont lieu et traduisent notre révolte.

Et on est pas tout seul : Mexique, Chili, Iran, Hong Kong, Etats-Unis… impossible de tout lister désolé, ça pète de partout et ça va crescendo. Les révoltes ne connaissent pas de frontière !

Pour tenter de calmer tout ça Macron a appelé au retour à l’ordre avec ses 100 jours d’apaisement, et heureusement personne ne l’a écouté : l’état et ses ministres se sont fait ridiculiser par les casserolades, la rancoeur face à la reforme des retraites est tenace et a continué de s’exprimer, et l’assassinat de Nahel a provoqué une riposte historique !

Vous vous sentez appaisés ? Pas nous !

Le 14 juillet sonne la fin des 100 jours d’apaisement, ce serait la fête de la république, la célébration du retour à l’ordre. Alors faisons lui sa fête !

En 1789 on s’attaque à la Bastille, en 2023 la prison de Fresnes a pris son petit tarif.
Les rois sont remplacés par les bourgeois, les sans culottes sont remplacés par les sans dents, mais la révolte reste la même !

Leur fin ne sera que le début de notre autonomie politique.

Banderole, blocages, rassemblements, pillages, feux d’artifices, bordélisations, faisons de ce 14 juillet une occasion de souffler sur les braises qui sont encore bien rouges !!



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Banlieues, quartiers populaires

Articles de la même thématique : Contre la réforme des retraites (2023)