[Bure] Nous appelons à une réaction massive face à la criminalisation de la lutte contre la poubelle nucléaire !

Nous, associations nationales et locales, collectifs, comités, personnalités, dénonçons la politique de criminalisation et de répression systémique qui s’abat sur les opposant-e-s à la poubelle nucléaire CIGEO à Bure depuis plus d’un an et demi.

Pour détruire ce mouvement de résistance vieux de 25 ans, il y a déjà eu plus d’une cinquantaine de procès. Des centaines de mois de sursis distribués. Près de 2 ans de prison ferme. 26 interdictions de territoire. 7 personnes interdites de se voir et rentrer en relation, et ce pour des années, dans le cadre d’un contrôle judiciaire dans une instruction pour « association de malfaiteurs ». Des milliers d’euros d’amende. Une vingtaine de perquisitions réalisées en Meuse, à Paris, en Isère. Une trentaine de gardes à vue - dont celle, le 20 juin 2018, de l’avocat Maître Étienne Ambroselli. Un escadron de gendarmes mobiles installé sur place depuis l’été 2017. Chaque jour, depuis plus d’un an, les habitant-e-s de Bure et autour sont suivis, fichés, filmés, et contrôlés, et parfois à plusieurs reprises en l’espace de quelques heures.

Ce mardi 16 octobre, dans l’enceinte du tribunal de grande instance de Bar-le-Duc une nouvelle atteinte aux droits de la défense a eu lieu, un nouveau pas franchi dans la répression. Ce matin-là, parmi d’autres procès, le tribunal a jugé en absence et par défaut le militant et journaliste Gaspard d’Allens. Pourtant ce dernier n’a jamais été informé qu’un procès le concernait. Il ne savait pas qu’il y avait des accusations portées contre lui. Il n’a donc pas pu préparer sa défense ni choisir un avocat. Néanmoins, il a quand même été jugé : au mépris des garanties les plus élémentaires des droits de la défense.

Lire la suite sur le site de Manif’est :

Nous appelons à une réaction massive face à la criminalisation de la lutte contre la poubelle nucléaire à Bure !

Communiqué commun des associations : CEDRA, EODRA, Habitants Vigilants de Gondrecourt-le-Château, Habitants Vigilants de Void-Vacon, des habitant-e-s de Bure et des environs. Burestop 55, Meuse Nature Environnement et Mirabel Lorraine Nature Environnement.
Nous ne serons pas les prochain-e-s sur la liste !
Nous refusons de céder à l’intimidation !

A lire sur Manif’Est


Articles de la même thématique : Nucléaire

Semaine antinucléaire à Bure - pré-programme et organisation

Pré-programme et informations pratiques pour la semaine antinucléaire qui aura lieu à Bure du 5 au 11 octobre.

Journées d’actions antinucléaires en Côte d’Or

Les 6, 7, 8 et 9 août, à l’occasion de la commémoration du bombardement atomique de Nagasaki, 4 journées d’actions contre l’industrie nucléaire ont eu lieu à Dijon et Valduc. Voici un compte-rendu.

Action à Valduc contre l’armement nucléaire

Vendredi 7 août, une centaine de manifestant·es étaient à Valduc pour affirmer leur oppositions aux armes nucléaires et inviter les salarié·es à débattre de pistes de reconversion, dans le cadre des journées de commémoration des bombardement de Nagasaki et Hiroshima.

Articles de la même thématique : Bure Stop

La semaine antinucléaire à Bure aura finalement lieu du 5 au 11 octobre

Annonce et informations sur la semaine « pratiques et histoires des luttes antinucléaires » à Bure, qui avait du être reportée à cause du confinement.

La Gazette des confiné·es #15 - Occupations et Zad, économie vs écologie et locataires étranglés

Sous Macron, l’économie est reine et les promesses écologiques du vent. Ou du greenwashing pour les multinationales. Bien réelle, la répression s’abat sur les classes populaires et les luttes. Violences policières, Zad détruites, squats menacés... Dans les immeubles de New-York, Bologne et peut-être bientôt de Rennes ou Paris, les menaces d’expulsions locatives poussent à la solidarité. Se transformera-t-elle en mouvement politique ?

La Gazette des confiné·es #12 - Autonomie alimentaire, contrôle de l’info et carte tricolore

Sauver les apparences quand les faits vous échappent, c’est ce à quoi s’emploient Philippe, Borne et Véran. Sommés par le château de remettre tout en marche, ils occupent sans compter presque tous nos écrans. « Masques et tests manquent ? C’est bien embarrassant. Vite ! publions une carte des départements. Génératrice de stress, c’est l’intention qui compte. Croyez-nous sur parole, elle sera prête à temps. Comme nous aimons la presse, se trouvent à notre adresse les meilleurs « fact-checking » sur le confinement. Cette sélection vous choque ? Vous la dites orientée ? Montrez-nous vos papiers ! Quittez Bure prestement ! »