Nous ne laisserons pas Zemmour récupérer la situation de VBT



Communiqué de la CGT Métallurgie Bourgogne-Franche-comté du 7 février 2022

Un proche de la campagne du candidat Zemmour a tenté d’approcher les représentants syndicaux de l’usine VBT pour une visite de ce dernier sur le site de Montbard.

Usine VBT qui est mis en vente par le groupe Vallourec et à ce jour n’a pas encore de repreneur.

La région CGT Métallurgie BFC fera tout ce qui est possible pour que ce candidat ne récupère pas la situation de VBT. Les salarié-es n’ont rien à attendre de ce personnage qui veut détruire notre système social, nos droits et garanties collectives au profit d’une société ultra libérale (financeur de sa campagne électorale).

Ce candidat condamné à de multiples reprises pour incitation à la haine, individu qui continue à distiller en toute impunité, avec l’aide de certains grands médias, ses thèses xénophobes, racistes qui vise à stigmatiser, culpabiliser et diviser le monde du Travail.

Ce qui va à l’inverse du monde solidaire dont nous avons besoin pour la reconquête industrielle et des services publics de qualité.

C’est tout le contraire de ce que porte la CGT dans ses valeurs, ses revendications et ses combats pour gagner une société humaniste, d’égalité et de justice sociale.

Syndicat CGT Métallurgie BFC



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Réforme des retraites : l’université de Bourgogne se mobilise

Une assemblée générale étudiant·es-personnels aura lieu lundi 30, et un cortège partira du campus pour la manifestation de mardi. L’intersyndicale demande par ailleurs une dispense d’assiduité pour les étudiant·es les jours de mobilisations.

Articles de la même thématique : Fascisme

Écofascismes - présentation discussion avec l’auteur

Antoine Dubiau viendra présenter son livre le jeudi 26 janvier à 19h à l’espace activité des Tanneries.
« Écofascistes ! » est parfois lancé comme une insulte pour discréditer les mouvements écologistes, qualifiés alors de « totalitarisme vert », l’auteur prend le parti d’analyser et théoriser ce à quoi le terme « écofascisme » peut concrètement et précisément faire référence. Pour cela il identifie un double mouvement qui relève à la fois de la fascisation de l’écologie et de l’écologisation du fascisme.

[Besançon] Manifestation antifasciste vendredi 27 janvier

Le vendredi 27 janvier 2023 à 13h30 une manifestation a été appelée devant le TGI de Besançon, en marge du procès de deux militants d’extrême-droite qui avaient profané une statue de Victor Hugo le 20 novembre dernier.

Brésil : Électoralisme de gauche, action directe fasciste et résistance antifasciste

Paru en novembre dernier, quelques jours après l’élection à la présidence du Brésil de Lula face au fasciste Jair Bolsonaro, ce texte revient sur la dynamique post-électorale et la passivité de la gauche institutionnelle face aux actions fascistes. À lire ou relire au lendemain de la manifestation bolsonariste du 8 janvier dans la capitale Brasilia.