« Nous sommes les 1% » : les premiers de cordée manifestent dans leur centre-ville

Ce mardi 31 décembre, les ultras riches ont battu le pavé avec bienséance dans le centre ville de Dijon.

Une quarantaine de nantis se sont réunis place de la Libération pour défiler jusqu’à l’hôtel de la Cloche en clamant des slogans tels que « Tous en Suisse, tous en Suisse, hé, hé », ou encore « Ah ah, archi, archi capitalistes ». Leurs revendications ? L’augmentation des inégalités, la baisse des impôts sur leurs domaines, et la baisse des allocations sociales et du SMIC.
L’initiative dénonçait aussi les écolos, ces marginaux dont les actions pour la planète nuisent aux profits des actionnaires, et le second degré.

JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 398.9 ko
JPEG - 433.1 ko
JPEG - 373.1 ko
JPEG - 550.9 ko
JPEG - 337.2 ko
JPEG - 518.4 ko
JPEG - 446.9 ko
JPEG - 462.4 ko
JPEG - 322.6 ko
JPEG - 375.6 ko
JPEG - 463 ko
JPEG - 502.2 ko
JPEG - 384.6 ko
JPEG - 324.8 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Anticapitalisme

[MàJ] 17 juin : action à Dijon !

« Mercredi 17 juin nous répondrons à l’appel national à agir contre la réintoxication du monde. Nous souhaitons mettre en avant d’autres manières de vivre la ville, de ne pas nous laisser déposséder de nos quartiers et des quelques espaces de respirations qui subsistent. »

Confiné·e·s : pour renverser le capitalisme, prenons le temps de nous organiser et de nous fédérer !

Le collectif Laisse Béton, qui avait appelé à une manifest’action le 29 février à Nantes contre les projets destructeurs, inutiles du grand Ouest, appelle au développement de Zones d’Autonomie Définitives pour libérer des espaces de l’emprise capitaliste. Pour résister aux attaques à venir, il sera nécessaire de coordonner aussi bien les zones à défendre que les épiceries solidaires. En nous reliant, nous pourrons renforcer notre autonomie. Alors prenons le temps de l’organisation, de la construction d’outils pour renforcer nos alternatives radicales de sortie du capitalisme !

Articles de la même thématique : Contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : retour sur une lutte loin d’être terminée

Réalisé à Dijon durant l’hiver dernier, ce documentaire sonore revient sur la convergence qui s’est produite entre les différents acteurs et actrices du mouvement des retraites. L’idée est de comprendre les raisons de cette mobilisation. Qu’est-ce qui a poussé les cheminot.es, les pompier.es, les avocat.es, les infirmier.es, le personnel de l’éducation, les étudiant.es les gilets jaunes et les féministes dans la rue ? Pourquoi et comment toutes ces personnes ont lutté ensemble ?

Le Gang de la Clémentine, récit du mouvement social à Chalon-sur-saone

Le Gang de la Clémentine défraya la chronique pour la première fois au cours de l’hiver 2019-2020, dans la petite ville de Chalon-sur-Saône. Son origine se confond avec celle du mouvement social contre la retraite à points.
Ce récit est une reconstitution des faits qui se déroulèrent au cours de cet hiver.