Pseudo-meeting de « Génération Z » : montrons notre opposition !



Contre l’organisation d’un meeting des partisans de Zemmour, l’union syndicale Solidaires 21 appelle à manifester ce samedi à 16h place de l’Auditorium.

Communiqué de l’Union Syndicale Solidaires 21

Les sbires de Zemmour ne se limitent pas à piocher au RN une partie des têtes de réseau, ils imitent
tout bonnement le RN tant sur le fond du discours que sur la forme. Il n’y a donc rien d’étonnant à
découvrir que le pseudo-meeting de « Génération Z » ce samedi 29 janvier se déroulera à partir
de 17h dans les locaux de « Ôpalais » à Dijon (10 rue Léon Mauris), le même endroit où Marine
Le Pen était venue il y a plusieurs années.

L’extrême-droite, ennemie des travailleuses et des travailleurs

Dans la continuité de notre communiqué d’hier, nous souhaitons rappeler que l’extrême-droite est contre les travailleurs.euses et contre les précaires. D’ailleurs Zemmour souhaite poursuivre l’œuvre de destruction sociale qui est en cours : en protégeant les grandes fortunes, en réduisant les droits des salarié-es dans les entreprises et en distribuant quelques miettes aux plus pauvres... Rien d’étonnant lorsque l’on sait que Zemmour, sur la question des retraites, prône l’âge de départ à 65 ans.

Le faux discours de l’extrême droite contre la précarité étudiante

Alors que la précarité étudiante n’en finit pas d’augmenter, avec un.e étudiant.e sur deux qui se voit obligé.e de travailler sur son temps d’études, on peut constater une montée des groupes et des actions de l’extrême-droite dans l’enseignement supérieur. Mais force est de constater que la précarité étudiante n’est pas un sujet pour l’extrême droite ! Car derrière quelques tentatives de distributions alimentaires « marketing », des organisations d’extrême droite comme l’UNI ou la Cocarde étudiante, ils n’hésitent pas à applaudir les réformes néo-libérales du gouvernement, telles que la hausse des frais d’inscription pour les étudiant.es étranger.es ou le tri social pour les inscriptions à l’université. Ils n’hésitent pas non plus à attaquer systématiquement toutes formes de contestations et de solidarités étudiantes : ces dernières années, les agressions de l’extrême-droite sur les campus universitaires se sont multipliées, ciblant particulièrement des personnes issues de minorités et nos camarades de Solidaires étudiant.es. Cette semaine à Dijon, le local à l’Université des camarades de Solidaires étudiant.es a été dégradé !

Montrons notre volonté d’une société juste et égalitaire à l’aide d’une mobilisation

Notre organisation syndicale a déposé en préfecture un rassemblement pour ce samedi 29 janvier dès 16h, place de l’Auditorium à Dijon. Nous souhaitons montrer par ce rassemblement une autre vision de la société que la logorrhée de Zemmour. Nous appelons l’ensemble des composantes du mouvement social à appeler à ce rassemblement et à y prendre part !

RASSEMBLEMENT POUR UNE SOCIÉTÉ JUSTE ET
EGALITAIRE
SAMEDI 29 JANVIER
16H
PLACE DE L’AUDITORIUM
DIJON

Face à l’extrême droite, à ses mensonges et à sa violence, ripostons dans l’unité !
Jeunes, salarié-es, militant-es, syndicalistes, féministes, antiracistes : construisons
la lutte pour l’égalité réelle !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Fascisme

Errance Urbaine #22 - Avril 2022

L’actualité vue par les rues de Dijon et alentours ces dernières semaines. Au programme ce mois-ci de l’antifascisme, des élections, et des nouvelles des Lentillères.

Articles de la même thématique : Politique française

Pour un 1er mai offensif

Sans grande surprise, la mascarade électorale a confirmé le chantre du néo-libéralisme autoritaire dans sa fonction.

Sciences Po Dijon occupé : les étudiant-e-s contre l’extrême-droite !

Les étudiant-e-s de Sciences Po se mobilisent cette nuit, et au-delà, pour réaffirmer la nécessité d’un positionnement antifasciste ferme et inconditionnel. Remettre en question collectivement le discours officiel semble essentiel dans une période électorale où les enjeux climatiques et sociaux sont les grands remplacés du débat. Luttons ensemble pour un avenir meilleur !