Samedi, la police a encore prouvé ce qu’elle est

Le racisme, la violence de la police ne sont plus à démontrer, sa légitimité est à gerber.

Samedi soir, des policiers repêchent un mec dans la Seine ; la vidéo de son interpellation, depuis, tourne sur pas mal de réseaux sociaux. On peut y voir et entendre des flics se gausser en insultant cet homme de bicot, ou encore en répétant qu’on aurait dû lui mettre un boulet au pied avant de le jeter dans la Seine. S’ensuit une séquence sonore où l’on entend ces connards, toujours aussi rigolards à l’évocation de leur « bus magique », pendant que le mec hurle visiblement de douleur et de peur.

Cette vidéo devient vite virale, et le ministère de l’Intérieur, 24h après, saisit l’IGPN pour « faire toute la lumière », et suspend administrativement les policiers.

IGPN, dont la famille et les amis de Steve Caniço attendent toujours les conclusions.
Rappelons qu’une suspension administrative signifie que le flic garde son salaire. Rappelons aussi que nous vivons dans une époque où souvent revient la question de suspendre les minimas sociaux, ou les allocations familiales pour des délinquants, leur famille, ou les parents de mômes séchant trop les cours.

Je ne suis pas Arabe, ni Noir, aucunement racisé. Les seules violences policières que j’ai connues vont de paire avec un engagement politique ou militant. Les contrôles d’identité ne font pas partie d’une réalité quotidienne pour moi, ma couleur de peau me donne le privilège de pouvoir oublier, quand je sors, mes papiers d’identité sans risquer une garde-à-vue.
Les seules GAV que j’ai faites ainsi que les rares contrôles d’identité n’ont jamais été agréables, mais je ne peux pas dire que je me suis senti fortement humilié ou en danger.

Malgré tout cela, je n’arrive pas à imaginer que l’histoire du type dans cette vidéo, l’histoire du jeune blessé en scooter, l’histoire de Théo soient simplement leurs histoires.
Je n’arrive pas à me dire que les histoires d’Adama, de Laramy et Mushin, de Wissam, de Zyed et Bouna et de tant d’autres soient simplement des histoires « des quartiers sensibles ».

Depuis le début du confinement, les témoignages de violences policières sont encore plus nombreux qu’à l’accoutumée. Ces tocards se pensant déjà tout permis habituellement, se sentent encore plus légitimes pendant cette période.

Cette légitimité ne vient pas de nulle part, elle va avec la prime que ces chiens auront parce que « personnel de l’État mobilisé », elle va avec le rôle que leur file l’État dans la gestion du confinement avec un carnet d’amendes et des contours assez flous pour faire respecter tout ça.

Cette légitimité est née aussi bien avant, dans toutes les enquêtes bâclées de l’IGPN, dans tous les mensonges des ministres de l’Intérieur successifs pour couvrir leurs agissements. Elle est née dans les non-lieu que prononce la justice à chaque fois qu’un flic est mis en cause.

Malheureusement, cette légitimité se trouve aussi dans les réflexions, dans les actions de certaines associations, certains syndicats, certains citoyens de ne jamais vouloir prendre un parti clair, de toujours vouloir que « toute la lumière soit faite avant de se prononcer », comme si une enquête de l’IGPN ou une déclaration de ministre pouvaient nous rendre plus clairvoyants que l’évènement.

Nous nous trouvons toujours d’un côté ou de l’autre de la barricade.

Nous ne pouvons plus minauder comme savent le faire la LDH ou les membres du pseudo Comité contre les violences policières, à toujours chercher à savoir si la personne violentée n’avait pas commis un acte répréhensible, avant de s’indigner. La légitimité de ces assassins vient en partie de là.

Encore plus qu’avant ce confinement, soyons solidaires de n’importe quelle victime de la police. Continuons de dénoncer les violences policières et tout ce qui les légitime.

À ceux que la police persécute, dans les cités, aux frontières, en CRA, en GAV, nous exprimons une nouvelle fois notre solidarité sans faille.

Précaires Solidaires et d’autres gens de la team ACAB...


P.-S.

bonus :


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document