[MàJ] 17 juin : action à Dijon !

« Mercredi 17 juin nous répondrons à l’appel national à agir contre la réintoxication du monde. Nous souhaitons mettre en avant d’autres manières de vivre la ville, de ne pas nous laisser déposséder de nos quartiers et des quelques espaces de respirations qui subsistent. »

Le confinement nous a dévoilé :
- l’importance des productions et distributions locales ;
- la nécessité de constituer des réseaux de solidarité ;
- les bienfaits de la baisse des pollutions sonores environnementales et visuelles ;
- le rôle essentiel de celles et ceux qui nourrissent, prennent soin, entretiennent, éduquent, créent...
Nous ne voulons pas oublier cela !

Le monde d’après ne peut pas se décider qu’entre politicien.ne.s. Dijon n’est pas un terrain de jeu pour promoteurs immobilier, c’est à ses habitant.e.s de la construire !

Mercredi 17 juin nous répondrons à l’appel national à agir contre la réintoxication du monde. Nous souhaitons mettre en avant d’autres manières de vivre la ville, de ne pas nous laisser déposséder de nos quartiers et des quelques espaces de respirations qui subsistent.
15h - Parking de la plage du Lac kir (départ à vélo)
15h30 - PLACE DE LAPUBLIQUE (départ à pied)
ensuite PIRATERIE POTAGÈRE !

Agir pour imaginer ensemble un futur désirable. Agir pour l’autonomie alimentaire de chacun.e. Agir pour respirer. Agir pour le respect des conditions de vie et de travail. Agir pour reprendre en main son destin face à la crise qui s’annonce.

Prenons soin de nous et des personnes les plus vulnérables... Pensez à

  • Respecter les distances de 1m
  • Apporter un masque pour soi et pour d’autres éventuellement
  • Ne pas venir si on a un symptôme du COVID
  • Tousser dans son coude
  • Apporter ses gants et ses outils de jardinage si on en a !

Signé : des syndicalistes, des zadistes, des gilets jaunes, des écolos
17juindijon@riseup.net

JPEG - 882 ko
Agir contre la réintoxication du monde

Nous avons aperçu pour la première fois dans nos existences ce qui serait encore possible si la machine infernale s’arrêtait enfin, in extremis. Nous devons maintenant agir concrètement pour qu’elle ne se relance pas.

16 juin


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

No Tav : un été de lutte contre le TGV Lyon-Turin

Même si on en parle encore peu côté français, la lutte contre le projet de TGV Lyon-Turin a repris de plus belle depuis début juillet ! Alors que les habitant·es du Val Susa se battent depuis une vingtaine d’année contre la destruction de leur vallée, la lutte vient d’entrer dans une nouvelle phase.
À partir de différents extraits d’articles, voici un petit retour sur la situation de ce dernier mois.

Concerts de soutien aux jardins de l’Engrenage

La solidarité potagère est en marche ! Samedi 1er et dimanche 2 août au soir, le collectif Mammouth organise des concert de soutien aux jardins de l’Engrenage. Ceux-ci se dérouleront à la Grange rose du quartier libre des Lentillères.

Il y a 8 ans la municipalité saccageait les Lentillères pour empêcher l’installation d’une ferme

Vendredi 24 juillet, une quinzaine d’agents municipaux se sont rendus de bon matin sur les jardins occupés de l’Engrenage pour tenter de les saccager à coup de pelleteuse. Une intervention qui n’est pas sans en rappeler une autre, 8 ans plus tôt...

Articles de la même thématique : Anticapitalisme

Confiné·e·s : pour renverser le capitalisme, prenons le temps de nous organiser et de nous fédérer !

Le collectif Laisse Béton, qui avait appelé à une manifest’action le 29 février à Nantes contre les projets destructeurs, inutiles du grand Ouest, appelle au développement de Zones d’Autonomie Définitives pour libérer des espaces de l’emprise capitaliste. Pour résister aux attaques à venir, il sera nécessaire de coordonner aussi bien les zones à défendre que les épiceries solidaires. En nous reliant, nous pourrons renforcer notre autonomie. Alors prenons le temps de l’organisation, de la construction d’outils pour renforcer nos alternatives radicales de sortie du capitalisme !

Le 1er mai 2020, la colère féministe se déconfine !

Aujourd’hui les féministes convergent avec le mouvement des travailleur-euse-s et chômeur-euse-s qui revendiquent un changement radical de société. Les revendications féministes renouvellent la lutte contre le capitalisme en offrant une perspective plus ample qui implique la vie dans sa totalité et pas seulement le travail salarié. Sortons de la fatalité, imaginons des luttes différentes, sortons des actions et pensées raisonnables. Réinventons un monde !

Vive Macron ! 49-3 degrés d’éréthisme

À propos de Macron, du capitalisme et du désastre en cours.