Chênes de tous les pays !

Solidarité avec les chênes centenaires du monde entier qui craignent de finir leurs jours dans une charpente financée par Apple et Amazon.

Je suis un chêne centenaire païen de 800 ans et je parle au nom de tous mes frères. Le diamètre impressionnant de mon tronc, six mètres, fait de moi le candidat idéal pour finir en charpente dans une cathédrale récemment incendiée. Comme je ne fais pas partie du patrimoine mondial de l’Unesco, j’ai besoin de votre soutien actif car déjà les millions de Bernard Arnault et de Total ont permis d’acheter les tronçonneuses, les bûcherons et les charpentiers qui demain fabriqueront les planches de mon cercueil.

Frères humains, mobilisez-vous, signez la pétition, faites-la tourner ! Ne nous abandonnez pas !


P.-S.

Pétition à lancer de toute urgence !


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Gestion des ressources

Pourquoi (re)découvrir André Gorz ?

Projection-débat d’un film sur André Gorz – « Lettre à G » – Vendredi 10 janvier 2020 au Chauffe Savates, café associatif de Mâlain. En présence de l’un des réalisateurs, Pierre-Jean Perrin.
Ce film retrace les idées d’André Gorz, l’un des intellectuels les plus stimulants du XXe siècle, mort à Vosnon, dans l’Aube. Disciple de Sartre, il fut tout à la fois philosophe, journaliste, critique économique, penseur de l’autonomie et pionnier de l’écologie en France.

Ende Gelände : une journée à la mine

Récit des déboires de militant·es français en Allemagne, pendant une action de blocage de mines de lignite à ciel ouvert dans le cadre d’Ende Gelände (EG) 2019.

[MAJ] Bure : Le bois Lejuc est réoccupé

[MAJ du 20/07 - les 4 arbres occupés ont été expulsés. ]
Près de Bure, le bois Lejuc est réoccupé depuis le 18 juillet à 14h. De nombreuses personnes ont réinvesti ce lieu au sol comme dans les arbres pour réaffirmer leur opposition au projet de centre d’enfouissement de déchets radioactifs Cigéo, au nucléaire et à son monde, industriel, colonial, militaire.