Communiqué d’Attac 21 : non aux violences policières !

Communiqué d’Attac 21 pour dénoncer l’action brutale des policiers contre Geneviève Legay, militante d’Attac 06, pendant la manifestation des gilets jaunes du 24 mars.
Un rassemblement est prévu mardi à 18h place de la Libération.

COMMUNIQUE D’ATTAC 21
Non aux violences policières

Geneviève Legay, 74 ans, porte-parole d’Attac 06 et militante infatigable pour la paix, a été grièvement blessée par une charge policière, lors de l’acte 19 des Gilets Jaunes ce samedi 23 mars à Nice.

Attac 21 apporte tout son soutien à Geneviève et à ses proches.

Attac 21 condamne la répression des rassemblements pacifiques qui ont eu lieu ce samedi, s’indigne et s’inquiète de la grave restriction des libertés publiques actuellement en cours en France. L’association exige que toute la lumière soit faite et que les responsabilités de ces actes de violence à l’encontre de Geneviève Legay soient clairement établies.

De plus la réaction du président de la république est inadmissible, et en laissant entendre qu’une limite d’âge devrait être appliquée pour les manifestants et en insinuant que sans doute elle allait retrouver plus de sagesse, il allie l’insulte au mépris.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Violences policières

Le Préfet ment comme il respire pour justifier les violences de sa police !

« Le Préfet accuse donc les défenseurs des Jardins de l’Engrenage de violenter les forces de l’ordre, et même d’user des cocktails molotov ! [...] Aucun cocktail molotov n’a été utilisé ni préparé. Aucun policier n’a été blessé, même très légèrement.[...] Le Préfet ment comme il respire.[...] À l’Engrenage, la violence est policière et institutionnelle. »

Manifestive acte 2 : Décrétons l’état d’urgence culturel

Acharnement judiciaire contre la fête libre, chars censurés dans de nombreuses villes, manifestations interdites, répression policière… L’arsenal judiciaire bat son plein pour étouffer toute mobilisation autour de la fête libre. Nous répondrons avec nos basses et nos caissons pour une nouvelle manifestation samedi 6 mars !