Grève pour le climat : rassemblement à Dijon ce vendredi



Les grèves pour le climat sont deretour vendredi 23 septembre, sous l’impulsion du mouvement global Fridays for Future, qui veut notamment des formations dès le plus jeune âge aux enjeux climatiques.
À Dijon un rassemblement aura lieu à 13h30 place de la Libération.

Communiqué Les Amis de la Terre, Extinction Rebellion, Fridays for Future, Youth for Climate, L’Alternative et Greenpeace, à Dijon le 19 septembre 2022.

Le 23 septembre, nous ferons grève pour les réparations climatiques et la justice !

La jeunesse de Dijon, de France et du monde entier fera à nouveau grève des cours le 23 septembre prochain, sous l’impulsion du mouvement global Fridays For Future, afin de rappeler à nos dirigeant.es qu’ils doivent agir vite face à l’urgence climatique et suivre les recommandations du GIEC.
Ce vendredi 23 septembre, nous nous rassemblerons place de la Libération à 13h30 à Dijon et nous marcherons jusqu’à la place Darcy. Nous souhaitons à travers cette marche porter le message d’urgence de notre génération sur le climat, revendiquer l’intégration des enjeux climatiques à l’ensemble des formations, nous battre pour notre avenir.
Malgré les alertes répétées des institutions scientifiques sur les conséquences graves du réchauffement climatique nos dirigeant.es successifs n’ont pas été à la hauteur de la crise à surmonter. Nous en payons dès aujourd’hui les conséquences.
Alors que l’été touche à sa fin, il laisse pour la plupart d’entre nous un souvenir amer : sécheresses, incendies, canicules sont autant de sources d’angoisses pour notre avenir, qui viennent s’ajouter à d’autres phénomènes climatiques extrêmes toujours plus fréquents et toujours plus intenses, ainsi qu’a un climat socio-politique tendu dans le monde entier. Seulement cet été, c’est un million de personnes qui ont été déplacées en Somalie à cause de la sécheresse, tandis que le GIEC annonce jusqu’à 243 millions de réfugié.e.s climatiques d’ici à 2050.
Nous appelons à intégrer une formation aux enjeux climatiques à l’ensemble des formations dès le plus jeune âge, afin de former notre génération et les suivantes aux enjeux auxquels elles devront faire face. Cela ne suffit pas, les leaders économiques et politiques doivent engager des changements à grande échelle, investir massivement pour la transition écologique, accepter de renoncer à contenter les intérêts privés et recentrer leurs choix sur la protection de la population.
Pour espérer maintenir le réchauffement climatique sous le seuil acceptable des 1,5°C fixé lors des accords de Paris, un changement global de notre société est nécessaire. Nous devons tout changer : notre consommation, notre production et nos modes de vie. Les trois prochaines années détermineront l’avenir de notre société.

JPEG - 126.3 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Réchauffement climatique

Boum, boum, Boomers !

Ne me dis plus jamais que j’ai voté Macron et qu’à cause de moi tu travailleras jusqu’à 70 ans !