« Il n’y a pas de sauveur, il n’y a pas de messie » : Contre la venue de Zemmour à Saulieu


Morvan

Zemmour, ses sbires identitaires, sa logorrhée réactionnaire et toujours les mêmes boucs émissaires. Rejoignons Saulieu, samedi 12/02 à 13h pour contrer sa venue.

Eric Zemmour sort d’un meeting sur les terres ouvrières du Nord en s’appropriant la logorrhée Sarkozyste de la lutte contre l’assistanat, la bureaucratie et la taxation française, en bon candidat nationaliste à la présidentielle 2022, fer de lance de la défense de la cause identitaire française.

Les identitaires - dont il s’est proclamé porte-parole - procèdent poli-tiquement toujours de la même manière : en profitant d’un ras-le-bol légitime contre les institutions ils se présentent comme une solution honorable. Mais pour eux toujours les mêmes boucs émissaires et les mêmes causes aux problèmes : l’étranger, la différence. Ils s’attaquent alors aux personnes en exil, aux minorités sexuelles, aux personnes issues de l’immigration, aux militants politiques...

Dresser des pauvres contre des pauvres
, faire s’accuser des minorités entre elles ne sont pas des solutions acceptables.

Ces réactionnaires pensent pouvoir se faire passer pour des défenseurs des acquis sociaux et de la liberté, mais jamais le fascisme n’a été syno-nyme d’avancées sociales, ni d’émancipation.

Eric Zemmour tente maintenant de venir chasser sur les terres du Morvan et s’appuiera sûrement sur les dynamiques néofascistes locales telle que la ferme Soral (Ternant - 58) ou de la Desouchière (Mouron-Sur-Yonne - 58), implantées en Bourgogne. Ne le laissons pas passer : retrouvons-nous ensemble dans les rues de Saulieu pour faire la démonstration claire de notre opposition déterminée à sa venue et notre hostilité contre toute ses tentatives futures.

Il n’y a pas la mort de la France ou sa survie.
Il n’y a pas un déclin mortel de l’Europe.
Il n’y a pas l’adoration ou la persécution.
Il n’y a pas de communautés à régénérer.
Il n’y a pas d’unité fondée sur l’ethnie, la nationalité ou la race.
L’extrême droite n’est pas l’avant-garde du peuple tout entier.

il n’y a pas de décadence,
il n’y a pas de prophétie.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Fascisme

Groupe de sécurité de Reconquête : Zemmour crée sa milice

Mardi 5 décembre, Eric Zemmour a officiellement annoncé la création du Groupe de Sécurité de Reconquête. L’officialisation d’un service d’ordre déjà existant, selon Stanislas Rigault, porte parole de Reconquête, est un moyen de montrer une reconnaissance aux bénévoles qui forment ce groupe et prennent des risques.

Articles de la même thématique : Politique française

Imaginons ce qui est en train de se produire

L’extrême droite n’est pas le nom d’un parti, mais celui d’une pratique du pouvoir.
Aux Tanneries, entre orga de soirées, discussions et ateliers D.I.Y on reste sérieusement vigilant.e.s face à la tournure que prend le pouvoir gouvernemental en place.