Lettre ouverte des organisations syndicales La Poste en Bourgogne



Les syndicats de La Poste dénoncent les réorganisations et la logique marchande imposées à leur emploi, au détriment de leurs conditions de travail et de la qualité du service public.

Lettre ouverte des organisations syndicales du groupe La Poste

« Par cette lettre, les organisations syndicales, CGT FAPT, FO.COM, SUD PTT, CFTC et UNSA s’unissent dans un même combat et pour une même cause : le bien-être des postiers dans un service public postal moderne et rénové.

Depuis plusieurs mois, nous traversons une situation sanitaire inédite et exceptionnelle.

En Bourgogne, les postiers ont répondu présents alors même que certains étaient frappés de près ou de loin par cette pandémie. Dans un premier temps, nombreux ont cru retrouver « les valeurs d’antan » qui faisaient la fierté d’être postier :

Le service public
La solidarité
L’équité…

Très vite, les directions de La Poste aveugles et sans état d’âme ont remis le pied à l’étrier et repartent de plus belle dans une « chevauchée infernale » à la conquête du chiffre et de la recherche d’encore plus de productivité, en laissant de côté l’humain.

Nos organisations syndicales vous ont alerté, à plusieurs reprises, sur le mal être existant au sein de La Poste. Nous nous sommes, bien souvent, trouvés confrontés à des discours bien ficelés, consolidés par des tableaux, des statistiques, des graphiques, des chiffres … mais toujours très éloignés de l’humain et de la réalité du terrain. Vos décisions, vos agissements sont toujours les mêmes, à savoir :

Accélération des réorganisations, process bâclé en amont des CHSCT et CT
non-prise en compte de l’avis des OS représentatives lors des instances
Non prise en compte des alertes RPS (risques psycho-sociaux)
Pression du chiffre incessante
Pression commerciale (cobas RAD, VAD, CCpro, CCLI, facteurs…)
Heures supplémentaires payées au compte-goutte, ou pas payés
Mépris (suppression prime intéressement, rabotage prime facteur d’équipe, chantage à l’emploi…)
Pression sur l’employabilité (postiers multitâches, mutualisation des fonctions…)
Infantilisation (facteurs, cobas…)
Précarisation des emplois….

Quel triste constat ! Et La liste est non exhaustive ! Quel avenir ont les postiers ?

Peut être, vos œillères abaissées, avez-vous constaté l’étendue des dégâts ?

Nous sommes unis et déterminés à exiger un tournant majeur dans la politique de La Poste !

Notre place est auprès de tous les salariés, en grande souffrance, pour mener tous ensemble des actions, mettre fin à cette frénésie et retrouver du sens, de la sérénité, de l’unité, de la solidarité, de l’espoir et de l’humanité !!!

Face à votre dialogue de sourd, biaisé, et vicié s’apparentant plus à un monologue, nos organisations syndicales ne participeront plus à aucunes instances et réunions diverses (exceptions faites des CHSCT).

Une entreprise qui ne prend pas soin de son personnel, ne peut pas prendre soin de ses clients.

Les organisations syndicales signataires de cette lettre appellent à poursuivre le développement des mobilisations sur les lieux de travail avec la perspective d’une journée de convergence des luttes le 18 mai, pour l’arrêt des réorganisations, l’emploi, de réelles augmentations de salaires, contre la précarité, leur mépris, la dégradation de nos conditions de travail.

Nous renouvelons nos propositions pour un service public postal qui prend en compte l’humain et répond aux attentes des usagers, c’est notre préalable à toutes discussions. »



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Rectorat de Dijon : un plan d’action égalité femmes/hommes au point mort

A l’occasion du 8 mars, et du séminaire dédié à l’égalité le 1er juin, le rectorat de l’académie de Dijon a communiqué sur la déclinaison localement du plan national d’action sur l’égalité femme-homme et la lutte contre les violences. La CGT Educ’action de l’académie de Dijon estime qu’il est grand temps que cette politique soit appliquée dans notre académie, alors que le plan national a été voté et signé il y a plus d’un an et demi.

Les syndicats dénoncent le recrutement d’enseignant·es par job dating

Communiqué départemental intersyndical sur les recrutements par job dating dans l’académie. Le recrutement par job dating c’est l’ubérisation du métier d’enseignant. C’est un pas de plus vers une privatisation de l’école. Les organisations syndicales signataires demandent audience au Rectorat le 28 Juin en fin de matinée et appellent à un rassemblement/conférence de presse à 9h le mardi 28 juin devant Pôle Emploi Nord.

Articles de la même thématique : Services publics

[Nevers] Grève chez TANEO

Depuis le lundi 16 mai, dans le cadre des NAO, et l’obstination de la direction à ne concéder que quelques miettes, les (...)