Mobilisation contre les suppressions d’heures de cours dans les établissements scolaires de la région


Yonne

En ce début d’année les dotation horaires globales (DHG, le nombre de cours hebdomadaires proposés chaque semaine au sein d’un établissement scolaire) pour la rentrée 2022 2023 commencent à être notifiées et discutées. Plusieurs mobilisations ont eu lieu ces dernières semaines pour demander une hausse des DHG.

Rassemblement le 31 janvier devant le lycée Jules Haag à Besançon

La dotation horaire globale (DHG) attribuée par le Rectorat au lycée Jules Haag pour la rentrée 2022 est en baisse de 65h pour la partie Générale et Technologique et de 8h pour la partie Professionnelle : il s’agit du nombre de cours hebdomadaires proposés chaque semaine au sein du lycée.
Cette baisse représente 3 % du nombre d’heures attribuées la rentrée précédente, ce qui signifie qu’en moyenne chaque élève perdra 5,4 journées de cours par rapport à cette année.

Face à cette perpétuelle dégradation, les personnels revendiquent une dotation suffisante pour maintenir les conditions d’apprentissage actuelles (dédoublements et effectifs) et un rééquilibrage des heures-postes et heures supplémentaires. Ils maintiennent la revendication du retour des postes perdus injustement suite à la fusion.
Les personnels du lycée Jules Haag ont réagis en se mobilisant : on comptait 80% de grévistes lundi !

Voir le communiqué de presse intersyndical

JPEG - 325 ko

Des collèges de l’Yonne débutent une mobilisation contre des DHG [1] inacceptables !

Alors que les DHG pour la rentrée commencent à être notifiées et discutées dans les établissements du second degré, des collèges de l’Yonne ont débuté une mobilisation pour dénoncer des dotations inacceptables.

Mobilisation le 3 février au collège Albert Camus

Le jeudi 3 février les personnels et parents d’élèves du collège Albert Camus se sont rassemblés devant l’établissement pour s’opposer à une baisse de moyens intolérable. Il est ainsi prévu pour la rentrée 2022 de supprimer une classe de 6e, ce qui porte les effectifs par classe de ce niveau à plus de 30 élèves ! Quoi de mieux pour débuter le collège, surtout après trois de scolarité perturbée par la crise sanitaire ! Face à cette baisse incompréhensible, les personnels et parents rappellent que les élèves ne sont pas des sardines que l’on peut entasser à loisir, et exigent l’ouverture d’une autre classe de 6e.

PNG - 638.1 ko
Rassemblement le 9 février à Bléneau devant le collège de Puisaye

Le mercredi 9 février se sont les personnels et parents du collège de Puisaye qui se sont rassemblés à leur tour à Bléneau. Là encore la baisse de moyens dépassent l’entendement, puisque se sont les classes de 5e, 4e et 3e qui dépasseront le seuil des 30 élèves, jusqu’à 34 pour la classe de 5e ! L’assurance d’une scolarité sereine et personnalisée ! A nouveau confrontés à des baisses de dotations, les personnels et parents demandent que soient enfin pris en compte le caractère multi-sites de l’établissement et exigent une dotation à la hauteur des besoins réels du collège.

PNG - 651.8 ko
Rassemblement le 10 février au collège Jean Bertin de Saint-Georges-sur-Baulche

Pour finir, ce fut au tour des personnels et parents du collège Jean Bertin à Saint-Georges-sur-Baulche de se rassembler devant leur établissement. Eux aussi sont confrontés à une fort baisse de la DHG qui provoque un effectif supérieur à 30 élèves pour les trois classes de 3e. Idéal pour préparer confortablement le DNB et l’orientation ! Il en découle la revendication d’augmenter les heures postes, mais également le maintien d’un demi-poste d’infirmière pour que l’infirmerie soit ouverte toute la semaine.

PNG - 355.3 ko

D’autres mobilisations à relayer en Bourgogne Franche-Comté ? Écrivez nous à l’adresse contact[at]dijoncter.info



Notes

[1Dotation Horaire Globale

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Articles de la même thématique : Éducation Nationale

Rectorat de Dijon : un plan d’action égalité femmes/hommes au point mort

A l’occasion du 8 mars, et du séminaire dédié à l’égalité le 1er juin, le rectorat de l’académie de Dijon a communiqué sur la déclinaison localement du plan national d’action sur l’égalité femme-homme et la lutte contre les violences. La CGT Educ’action de l’académie de Dijon estime qu’il est grand temps que cette politique soit appliquée dans notre académie, alors que le plan national a été voté et signé il y a plus d’un an et demi.

Les syndicats dénoncent le recrutement d’enseignant·es par job dating

Communiqué départemental intersyndical sur les recrutements par job dating dans l’académie. Le recrutement par job dating c’est l’ubérisation du métier d’enseignant. C’est un pas de plus vers une privatisation de l’école. Les organisations syndicales signataires demandent audience au Rectorat le 28 Juin en fin de matinée et appellent à un rassemblement/conférence de presse à 9h le mardi 28 juin devant Pôle Emploi Nord.