Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

Nouvelle attaque contre le mouvement No Tav



Nouvelle attaque contre le mouvement No Tav !
Hier matin les presidios de San Didero et du Mulini ont été perquisitionnés et interdits d’accès par la police italienne.
Dévastation des montagnes en cours dans le Valsusa !

Les zones d’accès aux deux lieux ont été fermées avec des filets de construction orange. Comme si cela ne suffisait pas, les terres environnantes sont en train d’être déboisées. Dans la matinée, les véhicules de travail ont abattu les bois devant la zone des moulins, atteignant le hangar, dévastant les ruines. C’est un véritable travail de dévastation du territoire qui laisse penser à une volonté d’agrandir le chantier de Chiomonte. La saisie est-elle désormais une justification pour dévaster la montagne ? Il semblerait que le tribunal de Turin et la préfecture de police aient été engagés par Telt (société transfrontalière française et italienne, qui est en charge des chantiers) pour faciliter les travaux d’agrandissement du chantier, cette fois en passant par la voie judiciaire.

Selon le parquet de Turin, les presidios seraient considérés comme des bases opérationnelles pour la mise en œuvre de crimes et de comportements criminels contre les chantiers de construction de Telt. Déjà en plein été, au début du mois d’août, on se souvient que les presidios furent fouillés de fond en comble. Pour mener à bien cette opération, le procureur, un certain Davide Pretti, dresse une liste d’épisodes qui devraient confirmer l’hypothèse d’un délit et argumente donc sur la nécessité d’ordonner la saisie des appareils.

Les événements pris en considération concernent les initiatives des derniers mois :
la journée de commémoration de l’expulsion de San Didero l’année précédente, les initiatives organisées dans le cadre des « week-ends des moulins » de cet été, qui a vu la participation de nombreux jeunes, actifs dans la défense de l’environnement et les journées du camp de lutte et du Festival Alta felicita en juillet.

Il s’agit d’une attaque contre l’ensemble du Mouvement, contre la possibilité de rencontre et de partage de moments de lutte collective et de sociabilité, en ciblant les lieux symboliques du mouvement No Tav. Soirées dansantes et danses occitanes, présentations de livres et projections de films et documentaires sur des thématiques variées, moments de prière et de réflexion, travail collectif, concerts, châtaignes et vin chaud, apéritifs, déjeuners et dîners
partagés, casserolades et tapages bruyants sur les filets, assemblées et réunions
d’information...c’est tout ça, et bien plus encore qu’il se passe dans ces presidios, veritables lieux de rencontres et de partages.
Ces dernières années, des milliers de personnes, jeunes et moins jeunes, sont passées par ces Presidios, lors des nombreux événements organisés, qui en ont fait des lieux de rassemblement, de socialisation et de lutte.

Ils pensent nous intimider, mais ce faisant, ils ne font qu’alimenter la dignité d’un mouvement populaire et de longue durée qui ne s’arrêtera pas !

Le presidio de San Didera a été réouvert collectivement suite à un rassemblement le 21 au soir.

Et comme chaque année, depuis 15 ans, le mouvement No Tav appelle à une grande manifestation le 8 Décembre à 13h dans le Valsusa. Plus d’infos prochainement sur le lieux de départ.

Le mouvement No Tav ne peut pas être éradiqué mais grandit et s’étend chaque jour davantage !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Stop Greendock - Panique sur la logistique

Du 24 au 26 mai, week-end d’actions, de débats, de festivités et de manifestations contre un projet d’entrepôt géant nommé Greendock, dans la banlieue nord de Paris.

Rassemblement contre Total Énergies

L’assemblée générale de Total coïncide avec le début de l’enquête publique du projet de parc photovoltaïque à Curtil-Saint-Seine. Rassemblons-nous devant le siège de Total Énergie le 24 mai à 11h pour dire à Total Énergie tout le bien que l’on pense de ces politiques de greenwashing !

Articles de la même thématique : ZADs