[Pologne] La Sainte Vierge de l’arc-en-ciel



En Pologne la police a arrêté une activiste pour avoir collé des images de la vierge Marie avec une auréole couleur arc-en-ciel.

En Pologne, le 6 avril, à 6h du matin, la police a arrêté l’activiste connue Elzbieta Podlesna. Elle serait soupçonnée d’avoir offensé les sentiments religieux en affichant une image de la Vierge Marie avec une auréole couleur arc-en-ciel à côte d’église de St Dominic à Plock. Selon l’article 196 du code pénal, elle risque jusqu’à deux ans en prison ainsi qu’une amende. Quelques jours plus tôt, durant les fêtes de Pâques, dans l’église de St Dominic, une réplique de la tombe de Jésus avait été installé. Sur la grande croix avec le ruban blanc et rouge (les couleurs de drapeau de la Pologne) avait été écrit « garde-nous du feu de la non-croyance ». Sous la croix, avaient été placé des boîtes avec différentes inscriptions indiquant de possibles écarts, péchés, entorses à la foi : la haine, le mépris, l’avarice, le vol, la perversion, le genre, les LGBT.

Selon les organisations de défense des droits de l’homme (Amnesty International et Helsinki Foundation de Droit de l’Homme) l’arrestation de E.Podlesna s’assimile à de la répression. Les organisations appellent les autorités polonaises à arrêter de harceler les activistes non-violentes. Aujourd’hui, dans certaines villes en Pologne, les manifestations de solidarité sous le slogan « l’arc-en-ciel n’offense pas » seront organisées.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes LGBTQIA+

Marche des fiertés : Dijon s’est payé une pride apolitique honteuse

La ville de Dijon nous offre sur un plateau d’argent une pride toute chantante et dansante et on se demande s’ils veulent s’excuser pour les dernières années de cassage de mobilisations un tant soit peu queers et féministes qui ne soient pas à 100% libérales. On se demande aussi si c’est encore possible d’être « Queer, véner et révolutionnaire » ou si la révolution ne sera finalement pas « queer ».
Une marche de la honte des fiertés haute en couleurs, à l’arc-en-ciel bleu blanc rouge, jaune moutarde, jaune syndicaliste, rouge socialiste et aussi blanc bourgeois ou encore bleu océan où il ne faut pas faire de vagues...