[Projection] Dire à Lamine

Dire à Lamine est un film documentaire long-métrage du collectif Cases Rebelles, en association avec le collectif Vies Volées (collectif de familles de victimes de crimes policiers). Le tournage a débuté en 2016, quelques semaines avant la 9ème commémoration de la mort de Lamine Dieng, étouffé par des policiers le 17 juin 2007 à Paris.

Pourtant Dire à Lamine n’est pas un film sur les violences policières. C’est un film qui parle de Lamine, qui parle de 10 ans d’absence, 10 années de vie volées.

Comment vit-on avec l’injustice ? Avec la double blessure du crime et de l’absence de procès ? Comment continue-t-on d’exister, de lutter, de résister ? Que faire face à l’impossibilité d’obtenir justice ? Autour d’interviews, d’images d’archives, des membres de la famille et des soutiens racontent. Souvenirs, méditation politique, mises en perspective, analyses historiques se succèdent.

Mais il s’agit aussi de s’adresser à Lamine. C’est le coeur du film. Pourquoi ? Pour conjurer le sort de cette mort dans une solitude absolue. Parce que nous portons, nous vivant·es, le devoir d’obtenir réparation, de créer du sens et de la force politique de cette mort inacceptable.

Lamine était un jeune homme noir, habitant d’un quartier populaire du XXème arrondissement. Il a été tué par la police et sa tragédie n’est malheureusement pas un cas isolé. Lamine était aussi un jeune homme plein de vie, avec des ami·es, une famille, des rêves, un rire. Et le film, entre messages d’amour et promesses de lutte renouvelées, refuse d’oublier tout cela.

Projection co-organisée par le collectif Cases Rebelles, l’association Zutique, et le Groupe de la Fédération Anarchiste « La Mistoufle ».
Mercredi 23 Janvier 18H à l’atelier de Zutique, dans la Tour Boutaric, arrêt de Tram Grésilles.
Entrée prix libre
(Fasciste, politicard à deux balles, teste même pas)



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Violences policières

Vers une abolition de la police ?

Le mouvement international contre le racisme et la violence de la police a révélé l’existence de quelques organisations aux États-Unis dont l’objectif est d’abolir la police. C’est le moment de s’y pencher de plus près et de s’en inspirer.

Départ de Bernard Schmeltz : il était temps !

La nouvelle est tombée ce mercredi à la sortie du conseil des ministres : le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et de la Côte-d’Or Bernard Schmeltz quittera ses fonctions le 24 août prochain. L’heure est venue de faire le bilan de ses deux ans et demi de mandat pendant lesquels le futur ex-préfet a fait l’unanimité contre lui.

Fête de la musique aux jardins de l’avenue de Langres

Fête de la musique libre et pirate contre les violences policières Aux jardins libérés de l’avenue de Langres
Il y a un (...)

Articles de la même thématique : Apartheid social

Solidarité avec les habitant·es des Grésilles

Poubelles incendiées, voitures dégradées, tirs de coups de feu, armes lourdes, les images circulent abondamment et attisent tous les fantasmes. En plein mouvement contre le racisme et les violences policières, c’est l’actualité idéale pour brouiller les cartes, redorer le blason de la police et raviver le racisme envers les habitant·es de certains quartiers comme celui des Grésilles.

« Émeutes à Fontaine d’Ouche » : fake news flagrante de la fachosphère

Plusieurs comptes twitter de la fachosphère relayaient ce mercredi matin une video d’émeutes ayant soi-disant eu lieu pendant la nuit du 21 au 22 avril dans le quartier de Fontaine d’Ouche à Dijon. Problème : ces affirmations sont totalement fausses.

Orientalisme, drone et confinement

Parce que la surveillance policière des populations n’est pas l’apanage des ennemis de l’occident, quelques réflexions sur l’importation et l’expérimentation des drones de surveillance en ces temps de confinement.