Recouvrons les publicités de l’armée !



Vous aussi, vous trouvez que la dernière campagne de pub de l’armée est dégueulasse ? Nous vous invitons à y répondre sur les murs de votre quartier !

Ces derniers mois, les abris-bus de nos villes ont été décorés par la dernière campagne de pub de l’armée de terre. Une fois de plus, le service com’ de nos charmants bidasses veut faire croire qu’être soldat tiendrait plus ou moins du développement personnel : s’engager dans l’armée, ce serait l’occasion de croire en soi, donner un sens à sa vie, aller de l’avant, faire du sport, voyager, succès garanti à tout les niveaux, retour de l’être aimé, la marmotte, le papier d’alu, tout ça tout ça.

Ça pourrait sembler séduisant, mais le foutage de gueule est quand même flagrant : de notoriété publique, devenir soldat c’est obéir aveuglément en laissant de côté toute éthique personnelle, déléguer son libre arbitre à l’institution – des plus petits choix du quotidien à celui de ne pas tuer son prochain –, potentiellement sacrifier sa vie et celles des autres aux intérêts des dirigeants de l’État. Et évidemment, cette campagne ne parle pas des traumatismes psychologiques et physiques de nombreux soldats – ça ne fait pas très « aller de l’avant » d’avouer que tuer et voir d’autres se faire tuer, ça laisse des traces à vie.

Cette campagne s’inscrit dans une offensive militariste plus globale, où l’État alloue de plus en plus de budget aux armées – passant de 300 à 413 milliards selon la loi de programmation militaire proposée cette année–, veut développer la souveraineté française en matière de fabrication d’armes et de munitions, et tente d’embrigader les esprits par divers moyens (campagnes de pub foireuses, Service National Universel, etc.). Ceci dans un contexte qui mêle crises écologiques et sociales, et défiance grandissante envers un régime économique et politique potentiellement en fin de cycle. Peut-être l’État voit-il d’un œil craintif toutes ces personnes qui donnent un vrai sens à leur vie en s’engageant contre le capitalisme et la destruction du vivant, plutôt que sous les drapeaux ?

Nous avons donc décidé de répondre à cette campagne d’affichage dégueulasse, en imprimant et collant nos propres affiches qui – elles, au moins – décrivent avec un peu plus de vérité ce qu’est le métier de soldat. Nous vous invitons à faire de même partout ! Recouvrons la propagande belliciste de l’État, et que fleurissent partout des slogans, actions et collectifs antimilitaristes !

JPEG - 429.2 ko

La Coordination Régionale Anti Armement et Militarisme lutte en Auvergne-Rhône-Alpes contre l’industrie de l’armement et l’embrigadement des esprits ; nos affiches sont disponibles sur cette page, avec ou sans les nom et contact de notre collectif, si vous souhaitez mettre le votre (ou rien du tout) à la place.

Si vous luttez contre l’industrie de l’armement et le militarisme dans votre région, n’hésitez pas entrer en contact avec nous, soyons en lien !

craam@riseup.net
craam.noblogs.org

JPEG - 502.1 ko
JPEG - 551 ko
JPEG - 508.8 ko
JPEG - 427.2 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Publicité

Vaste action anti-pub par XR Dijon

Ce mardi 12 décembre, la métropole de Dijon se réveille libérées des publicités présentes habituellement sur les abris-bus et panneaux-tournants. Ces derniers sont à présents blancs !

Articles de la même thématique : Armée

46e vigie citoyenne contre l’arme atomique

Le 16 novembre 2023, 13 lanceuses et lanceurs d’alerte ont déployé des banderoles à Dijon et à Moloy, près du site du CEA de Valduc (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) qui assure la maintenance et la modernisation des 290 armes nucléaires françaises.

Action contre McDonald’s complice du génocide à Gaza

Nous avons mené une action contre le McDonald’s de la rue du Bourg au centre-ville de Lausanne, mercredi 8 novembre 2023 autour de 21h30, avec de la peinture et des flyers.
Nous avons recouvert l’entrée, le paillasson et les escaliers de peinture rouge, symbolisant le sang des palestinien.ne.s de Gaza victime d’un génocide. Nous avons mené cette action pour visibiliser la complicité de McDonald’s.