Réveiller les esprits antinucléaires



Le collectif le Comité centrales organise une tournée nationale pour présenter sa conférence-débat.

Le projet d’enfouissement CIGEO vient d’être déclaré d’utilité publique, les piscines de La Hague débordent et l’Etat s’apprête à lancer une nouvelle filière de réacteurs sans faire le bilan des 70 ans de l’industrie nucléaire française. Dans ce contexte, notre collectif Comité Centrales propose, au cours d’une tournée nationale d’une conférence-débat intitulée Réveiller les esprits antinucléaires, de réactiver la mémoire des résistances rurales face au colonialisme du progrès technologique, effacées du récit républicain.

En 2021, nous avons réalisé de manière bénévole le film Notre terre mourra proprement qui retrace l’histoire des tentatives de l’ANDRA (Agence Nationale de gestion des Déchets Radioactifs) d’imposer aux territoires ses multiples projets de sites de stockage de déchets nucléaires. Entre corruption éhontée et arrogance technocratique, le film relate - à partir de témoignages d’habitant.es et d’images d’archives - comment depuis 1979 (date de création de l’ANDRA) les populations rurales se sont massivement soulevées contre l’arrivée des rebuts de l’atome dans leurs contrées, grâce à des alliances assez uniques et savoureuses entre les milieux agricoles et écologistes. Partout ou presque, ces soulèvements ont remporté la victoire, jusqu’à ce que l’ANDRA parvienne en 1998 à lancer la construction du laboratoire d’enfouissement à Bure. Aujourd’hui, aux confins de la Meuse et de la Haute-Marne, des habitant.es de la région luttent encore main dans la main avec les jeunes générations de militant.es écologistes anticapitalistes venus les soutenir.

À partir d’extraits commentés de notre film, nous vous proposons de reparcourir avec nous l’histoire des quatre dernières décennies depuis le point de vue des mondes paysans qui jadis habitaient la terre. Malgré l’éradication de ces cultures si riches, on peut constater dans le refus commun, viscéral, du techno-féodalisme du nucléaire et de ses déchets, qu’il existait naguère un terreau fertile pour voir s’allier écologie et ruralité - n’est il pas l’heure de le cultiver de nouveau ?

D’autant plus que notre tournée (Novembre 2022 - Janvier 2023) s’inscrit en parallèle du débat public (Octobre 2022 - Février 2023) sur la relance du nucléaire organisé par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP). Ce débat se focalise principalement sur les questions techniques et ne prend ni le temps de faire un vrai bilan historique, ni le temps d’aller à la rencontre de la population. Ainsi, tandis que la filière est déjà au travail et que le gouvernement légifère pour accélérer le mouvement, le débat organisé par la CNDP se concentre sur dix dates – dont trois seulement auront lieu hors de Normandie. Pour notre part, de manière bénévoles, nous organisons une quarantaine de dates partout en France.

Alors à partir du 2 Novembre et jusque début 2023, soyez les bienvenu.e.s pour réveiller avec nous les esprits antinucléaires !

Le Comité Centrales.

PNG - 654.6 ko

TOUTES LES DATES DE LA TOURNEE

NOVEMBRE :

2 Novembre : Saint-Amand-en-Puisaye
Au Château à 18h30

3 Novembre : Laon

4 Novembre : Saint-Dizier
Espace Coeur de Ville – 5 place du Général de Gaulle – 20h

5 Novembre : Couvertpuis
à la salle des fêtes

6 Novembre : atelier- discussion sur les archives antinucléaires à la maison de la résistance à Bure

7 Novembre : Saclay
Camp de Zaclay – Chemin rural 17 Route Départementale 36 – 19h

Soirée de lancement et sortie du film en ligne – 9 Novembre
Montreuil La Parole Errante – 9 Rue François Debergue

10 Novembre – Eaubonne
Salle des fêtes 1, rue d’Enghien 95600 Eaubonne -20h

12 Novembre – Toulouse

13 Novembre atelier archive à Toulouse

14 Novembre Mas d’asil
4 Rue du Temple, 09290 Le Mas-d’Azil

16 Novembre Bayonne

17 Novembre – Bordeaux
Darwin – 87 Quai des Queyries

18 Novembre Alès
Le Capitole, place de la mairie

20 Novembre Marseille
à la DAR – 127 rue d’aubagne

21 Novembre – Valence

22 Novembre – Aurel
La CoConnerie, 2953 Route d’Aurel -20h

22 Novembre – Lyon

26 Novembre – Nancy

DECEMBRE

6 Décembre – Faux la Montagne
à la salle des fêtes

8 Décembre – Poitiers

9 Décembre -Tours

10 Décembre – Dijon
Les Tanneries 37 rue des ateliers 21000 Dijon

11 Décembre Besançon

12 Décembre Strasbourg

13 Décembre – Lille
Centre Culturel Libertaire 4, rue de Colmar Lille

JANVIER

9 Janvier : Grenoble

10 Janvier : Les Villards sur Thones

361 route du village – 20h11 Janvier : Briançon

20 janvier : Nantes
Place Gare de l’Etat – 19h30

+ D’autres dates encore à venir !

PNG - 362.9 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Nucléaire

Bure : Retour sur le procès des Malfaiteurs·euses

L’appel du procès pour association de malfaiteurs de Bure a commencé par un (heureux) coup de théâtre : au premier jour du procès lundi au matin, juste avant le début de l’audience, nous apprenions que l’accusation d’association de malfaiteurs était définitivement abandonnée et que nos ami-es ne seraient pas jugé-es sur ce chef d’accusation !

Désarmement nucléaire : la France bafoue ses engagements

Le 16 novembre 2022, 17 lanceurs d’alerte ont déployé des banderoles à Dijon et à Moloy, près du site du CEA de Valduc (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) qui assure la maintenance et la modernisation des 290 armes nucléaires françaises.

Et c’est qui (encore) les malfaiteur-euses ?

Les 28, 29 et 30 novembre prochains, la cour d’appel de Nancy jugera de nouveau nos sept camarades accusé·es – entre autres – d’association de malfaiteurs. Nous appelons à se saisir de cette date pour s’opposer, partout où c’est possible, à la relance du nucléaire, à l’imposition du projet Cigéo et à la répression des luttes.

Articles de la même thématique : Bure Stop

Nous ne serons pas radioactif.ve.s !

Retour sur une action chantée devant le siège de l’ANDRA (Agence Nationale de gestion des Déchets RAdioactifs) lors des RENCONTRES NOMADES 2022 (rencontres nationales des chorales révolutionnaires) à Bure.

Festival les Bure’lesques : programme et infos pratiques

Du 5 au 7 août 2022, pour sa 3e édition, le festival de résistance au projet toxique d’enfouissement de déchets radioactifs Cigéo/Bure pose ses chapiteaux à Hévilliers, sur un magnifique terrain vallonné, comme en 2019. À bientôt dans le sud meusien !