Les Sages-femmes activent le code rouge

À Beaune, les Sages-femmes, déjà en proie à une forte précarité, se mobilisent contre la menace de suppression de postes et pour l’obtention de conditions de travail dignes de leur métier.

Communiqué de la CGT sud Côte d’Or.

Sages-femmes code rouge

Devant la menace de suppression de postes dans notre maternité, le manque d’attractivité de notre profession pour l’exercice hospitalier, le manque de reconnaissance financière de nos responsabilités et de la pénibilité de notre travail

Nous revendiquons :

  • Des effectifs nécessaires afin d’honorer notre projet maïeutique et pour un accompagnement des patientes, des nouveau-nés et des couples, personnalisé et bienveillant pour une naissance respectée.
  • De maintenir, favoriser et promouvoir les maternités de proximité pour une prise en charge de la périnatalité adaptée aux attentes de la population.
  • Nous demandons pour ce faire la pérennisation des postes temporaires et une véritable politique de titularisation.
  • Une rémunération à la hauteur de nos responsabilités et de notre statut médical ainsi que la reconnaissance de la pénibilité de notre travail (revalorisation du travail de nuit, prime des urgences,...)

MOBILISATION mardi 26 janvier à 14H
devant l’ARS Bourgogne Franche-Comté, place des savoirs à Dijon.
Beaune le 19 janvier 2021

JPEG - 192.9 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Services publics

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Verdict le 25 mai pour MBF Aluminium à Saint-Claude

Le 27 avril au tribunal de commerce de Dijon, la mobilisation des salariés de la fonderie de MBF Aluminium, sous-traitante automobile basée à Saint-Claude dans le Jura a permis d’ouvrir des perspectives de reprise. C’est le mardi 25 mai que sera rendue la décision après l’étude des deux projets de reprise de l’activité. L’entreprise compte environ 280 salariés et les principaux clients sont PSA pour 75% et Renault 20% du chiffre d’affaires.

La CGT Educ’action de l’académie de Dijon apporte son soutien au mouvement lycéen

Depuis le début de la semaine des actions ont eu lieu au lycée polyvalent Henri Vincenot (Louhans, 71), au lycée polyvalent Jean-Joseph Fourrier (Auxerre, 89), au Lycée Niepce-Balleure (Chalon, 71). Elle s’inscrivent dans le cadre d’un mouvement national pour l’annulation ou l’aménagement des épreuves du bac cette année.