[Saint-Sauveur-en-Puisaye] Manifeste des 343 : Projection de “Je suis l’une d’elles”



Le Manifeste des 343 - Projection du film documentaire « Je suis l’une d’elles », suivie d’une rencontre avec Valérie Jourdan (réalisatrice) et Adeline Laffitte (scénariste).

Le 5 avril 1971, 343 signataires ont eu le courage de dire haut et fort « Je me suis fait avorter ». Et si le « Manifeste des 343 » est aujourd‘hui devenu célèbre, notamment grâce à Simone de Beauvoir, son origine reste encore trop méconnue. Valérie Jourdan et Adeline Laffite sont aIIées à la rencontre des protagonistes de la pétition et ont recueilli de précieux témoignages qui mettent en lumière le combat héroïque des femmes de cette génération.
Infos pratiques :
Samedi 9 octobre à 16h – durée 52 minutes
Salle du pigeonnier, 2 Rue de Bel air, 89520 Saint-Sauveur-en-Puisaye
Tarif : 5/6 €
Inscriptions et renseignements : contact@maisondecolette.fr
Pass sanitaire et masques obligatoires.

Lien bande annonce



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Féminisme(s)

Ici comme ailleurs, pour un féminisme décolonial et anticapitaliste

Une coordination de féministes françaises et internationales rendent hommage à la révolution iranienne : car ici comme ailleurs, la police tue. Pour le 16 septembre et la commémoration du meurtre de Jina par la police des moeurs en Iran, des queer, chercheuses, féministes iraniennes, travailleuses et travailleurs du sexe, historien.nes, artistes, infirmières... du monde entier élèvent la voix pour contrer le discours libéral !

Une rentrée scolaire 2023 islamophobe

L’ennemi identifié par l’état lors de la rentrée scolaire 2023-2024 s’appelle « Abaya ». S’il est décrit par certains comme une stratégie de diversion du gouvernement, il est plutôt une continuité des politiques racistes et islamophobes entreprises par les gouvernements successifs , et, survient deux mois après l’assassinat de Nahel. Le corps des personnes perçues musulmanes, ici des adolescentes en particulier, est à nouveau sous contrôle.