[Saône-et-Loire] Isabelle Adjani dénonce un élevage sordide de chèvres


Saône-et-Loire

L214 et Isabelle Adjani révèlent les pratiques choquantes de l’entreprise Chevenet à Saint-Maurice-de-Satonnay en Saône-et-Loire, 5 enseignes de supermarché suspendent leur approvisionnement.

Un élevage intensif de 2 000 chèvres loin de l’image d’Épinal de la production de fromage de chèvre

«  Non, ce n’est pas un fromage qui peut justifier tant de souffrance . » Isabelle Adjani et L214 dénoncent les conditions d’élevage déplorables du 1er producteur européen de fromages de chèvre fermier : animaux à l’agonie, élevage zéro pâturage, chèvres entassées par milliers, frappées à coups de bâton, système intensif
Les images, obtenues grâce à des salariés de l’exploitation, ont été filmées dans l’élevage de l’entreprise Chevenet à Saint-Maurice-de-Satonnay en Saône-et-Loire. Plus de 4 millions de fromages sont produits chaque année dont 2 sont sous AOP « Charolais » et « Mâconnais ». Les produits sont commercialisés sous les marques Grandjean, Le Chevrier des Crays, Chevenet (liste des distributeurs identifiés).

Informées ce mercredi 26 octobre par L214 des pratiques du producteur, les enseignes Carrefour, Monoprix, METRO, Grand Frais, Auchan et Système U ont annoncé qu’elles suspendaient les approvisionnements des produits concernés. Carrefour, METRO et Auchan ont également lancé une procédure d’enquête interne.

Les restaurants du groupe Paul Bocuse ont annoncé ne plus utiliser les produits de l’entreprise Chevenet.

Pour produire ces fromages, les nouveau-nés sont retirés à leur mère dès la naissance. Deux fois par jour, les chèvres entassées dans une aire d’attente sont dirigées par un portail électrifié vers la salle de traite automatique. Jusqu’à 3,5 litres de lait par chèvre sont ainsi collectés chaque jour : la sélection génétique des chèvres laitières permet d’augmenter les volumes de production de lait.

La conduite d’élevage de l’exploitant est choquante. Au vu des images,du témoignage de salariés et de la déclaration même du dirigeant « C’est à ce prix que mon cheptel ne souffre d’aucune maladie car seuls les animaux les plus sains subsistent et donnent le meilleur lait », les animaux les plus faibles sont donc laissés sans soins, souvent jusqu’à la mort.

À lire aussi : Enquête sur les chèvres de Chevenet : 5 supermarchés suspendent leurs approvisionnements, réactions des enseignes.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Agro-industrie

Articles de la même thématique : Antispécisme

Université d’Ete de la Liberation Animale

L’Université d’Été de la Libération Animale, ou UELA, est née en avril 2018 suite à la volonté de créer un événement animaliste réfléchissant à l’articulation des luttes et refusant toutes les oppressions, reprenant la devise « libération animale – libération humaine ».