[Dijon] Une caisse de soutien pour les grévistes du privé

Caisse de soutien aux grévistes du privé

Gràce à la réussite de la soirée de soutien aux grévistes organisée en début d’année, une partie des bénéfices a été reversée pour une caisse de soutien afin d’apporter une aide financière aux salarié·e·s du privé investis dans la lutte. Sur les 8000€ récoltés, 5000€ ont été reversés aux cheminots, 1750€ pour les salarié·e·s du privé, 750€ à l’Éduc’ et 500€ de fond de caisse pour frais divers liés à la grève.

Si tu as cumulé un minimum de 28h de grève depuis le début du mouvement, nous t’invitons à venir nous voir à la permanence prévue samedi 8 février de 10h à 12h et mardi 11 février de 18h à 20h à la bourse du travail (17 rue du Transvaal à Dijon) accompégné de ta/tes fiches de salaire (décembre et janvier). Une méthode de calcul sera étudiée en fonction du nombre de personnes éligibles et des disparités entre les salaires, afin d’indemniser à partir de la 29e heure de grève.

Contre la réforme, la lutte continue !!!

Des syndiqué·e·s CGT, SUD et avec le soutien de RNST, Maloka et Black Market.

JPEG - 82 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : retour sur une lutte loin d’être terminée

Réalisé à Dijon durant l’hiver dernier, ce documentaire sonore revient sur la convergence qui s’est produite entre les différents acteurs et actrices du mouvement des retraites. L’idée est de comprendre les raisons de cette mobilisation. Qu’est-ce qui a poussé les cheminot.es, les pompier.es, les avocat.es, les infirmier.es, le personnel de l’éducation, les étudiant.es les gilets jaunes et les féministes dans la rue ? Pourquoi et comment toutes ces personnes ont lutté ensemble ?

Le Gang de la Clémentine, récit du mouvement social à Chalon-sur-saone

Le Gang de la Clémentine défraya la chronique pour la première fois au cours de l’hiver 2019-2020, dans la petite ville de Chalon-sur-Saône. Son origine se confond avec celle du mouvement social contre la retraite à points.
Ce récit est une reconstitution des faits qui se déroulèrent au cours de cet hiver.