Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

Une collecte pour sauver les berges du Suzon



Le collectif Sauvons les berges du Suzon lance une collecte pour soutenir la lutte suite à l’annonce du maire de la construction de 85 logements sur cette zone naturelle exceptionnelle.

Pour la collecte c’est par ici
>> Sauvons les berges du Suzon <<

Les berges du Suzon sont en danger : le Maire de Dijon a accordé le permis de construire pour 85 logements. Défendons la RUBS !

Le collectif “Sauvons les berges du Suzon”, soutenu par l’association des Amis de la Terre Côte-d’Or, milite pour la préservation d’un espace de nature de 3 hectares, au nord de Dijon, menacé de bétonisation par le projet immobilier “Venise 2”.

Ce terrain constitue un îlot de fraîcheur et un espace de refuge, notamment pour de nombreuses espèces d’oiseaux et de papillons. Par décret citoyen, ce terrain a été labellisé en novembre 2022 “Réserve Urbaine de Biodiversité du Suzon”, RUBS.

En dépit de la mobilisation citoyenne, le Maire de Dijon a accordé, le 23 janvier 2023, un permis de construire aux promoteurs groupe Edouard Denis et 4S Immo pour y ériger 85 logements, détruisant 90 % de la biodiversité du site - dont des arbres centenaires.

Dans un délai de 2 mois, il s’agit d’agir juridiquement et de contester cette décision par un recours gracieux auprès du Maire, puis par un recours contentieux auprès du Tribunal Administratif. Pour cela, nous avons besoin des services d’un avocat.

Des actions de communication et de terrain sont aussi à mener pour défendre la RUBS.

La somme collectée servira à financer :

  • les honoraires de l’avocat,
  • les éventuelles frais de justice annexe,
  • les actions de communication,
  • les événements de relai de la campagne sur site.

Bénéficiaires finaux de la collecte

L’association Les Amis de la Terre Côte-d’Or va gérer les fonds récoltés pour régler les différentes dépenses au fur et à mesure (honoraires, frais, factures).

Porteurs du projet

Le collectif “Sauvons les berges du Suzon” est à l’initiative d’un groupe de citoyennes et citoyens. Il est soutenu par :

Les Amis de la Terre Côte-d’Or,
France Nature Environnement Côte-d’Or,
Forestiers du Monde,
Greenpeace France groupe local de Dijon,
La Ligue de Protection des Oiseaux de Bourgogne-Franche-Comté,
La Fédération Patrimoine Environnement Bourgogne-Franche-Comté.

Pour la collecte c’est par ici
>> Sauvons les berges du Suzon <<


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Bétonisation

Stop Greendock - Panique sur la logistique

Du 24 au 26 mai, week-end d’actions, de débats, de festivités et de manifestations contre un projet d’entrepôt géant nommé Greendock, dans la banlieue nord de Paris.

Articles de la même thématique : Écologie

Création d’une ferme solidaire et autogestionnaire

Nous sommes un collectif réuni au sein d’une association exploitante agricole dénommée Caracol, installée dans le parc naturel régional des Causses du Quercy (département du Lot, Occitanie). Parce que nous souscrivons à l’idée que « l’impossibilité d’accéder à la nourriture est une violence qui s’exerce contre les plus pauvres » (Bénédicte Bonzi, 2023), nous avons débuté la création d’une ferme en maraîchage biologique dont le produit sera distribué par une caisse autogérée de sécurité sociale de l’alimentation. Article en partie paru sur IAATA.

[En images] Sainte Soline, un an après !

Rendez-vous était donné pour un banquet samedi 23 mars sur la place Wilson pour fêter l’anniversaire de la manifestation de Sainte Soline et témoigner de la persistance des mouvements écologistes malgré la répression.