Espace Autogéré des Tanneries

L’Espace autogéré des Tanneries est un centre social, culturel et politique situé au 35-37 rue des Ateliers.

Il est né d’un triple projet : celui d’une salle de spectacle dédiée aux (contre-)cultures non-marchandes et subversives ; celui d’un espace d’activité (cuisine, bibliothèque, salle informatique, cinéma, etc), endroit ressource pour les initiatives anticapitalistes et anti-autoritaires ; et un lieu de vie collective auto-organisé par ses habitantes.

Les Tanneries sont toujours en mutation liée à son déménagement. Si le quotidien du lieu apparaît quelque peu bouleversé de ce fait, il n’en reste pas moins chargé d’animations, de musique et de bruits qui résonnent aux quatre coins des murs encore à construire.

Les Tanneries sont le fruit d’années de lutte contre les tentatives d’expulsion et autres menaces que les municipalités successives ont fait peser sur le lieu. Elles ont également initié et pris part à de nombreuses actions et manifestations au sein de la ville, au gré de l’actualité locale et internationale. Au fil des années, les Tanneries ont produit quantité de textes, affiches, flyers et autres documents. Un texte de présentation assez complet se trouve dans la section histoire de son site web

Les Tanneries proposent régulièrement des activités publiques, ouvertes à tou·tes les intéressé·es : des concerts aux lectures, en passant par divers débats politiques, projections de cinéma indépendant, pièces de théâtre, chantiers de construction et autres événements militants.

Retrouvez tous les programme et édito mensuels dans la Chronique « Les Tanneries disent ».



Articles liés

  • [Novembre 2022] Novembre aux Tanneries

    Nous vivons dans un monde médiatique dont les valeurs semblent inversées. « Les antifas sont les vrais fascistes, les féministes sont les vraies sexistes, les antiracistes sont les vrais racistes ». Jean-Michel Boomer à la télé nous le répète à l’envie et avec les félicitations du jury autoproclamé des éditorialistes de salons

  • [Octobre 2022] Grève de ce monde

    Ça craque de partout. guerreincendieguerre, ya plus de saisons, on dirait bien que y a une erreur systême. allo allo on a des problêmes ! Parait que c’est le moment de voir le soleil se lever sur un feu de poubelle. de se retrouver sur des rond points pour y faire des cabanes. Parait que c’est le moment où on pourait faire grève. grève de son taf, grève de ce monde.
    Après un été caniculaire on rêve ici d’un automne chaud bouillant.

  • Présentation du Woman Journal

    Le collectif Woman Cave s’intéresse aux notions de genre et d’inclusivité dans les espaces que nous habitons, il édite la revue Woman Journal. Dans la foulée de leur résidence aux Tanneries, ses membres vous proposent de découvrir leur travail et de discuter du magazine à paraître, autour d’un repas léger et de lectures, suivi d’une projection.

  • Appel à volontaires pour faire tenir La Bancale

    Le mois de septembre sonne la reprise des préparations et des distributions de repas au centre-ville de Dijon. À cette occasion, La Bancale propose une réunion de bienvenue aux nouveaux et nouvelles qui souhaiteraient rejoindre le collectif cette année, le lundi 19/09 à 18h30 aux Tanneries. La pérennité de nos actions dépend de l’effectif que nous réunirons.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 150