Smartcity

  • Foucault à Dijon : Qui veut gagner des millions ?

    Et si feu Michel Foucault venait se balader à Dijon faire le parcours de la Chouette aujourd’hui, qu’en dirait-il ? Ses théories y trouveraient sans doute un écho surprenant : disciplinarisation des corps et des espaces, panoptique sécuritaire et hiérarchisation des illégalismes. Il y verrait aussi la gentrification, la piétonnisation, la bétonisation à outrance. Bienvenue au coeur de Dijon Métropole mon Michou !

  • Les rendez-vous de l’université populaire et buissonière de Risomes à Mâlain

    Les conférences-débats de l’Université Populaire et Buissonnière de Risomes sont avant tout des moments de découverte et de partage, autour d’un livre, d’une idée, d’un projet. Ouvert à toutes et tous, les thèmes abordés sont souvent liés à l’écologie politique, l’agriculture alternative, les luttes et expérimentations sociales. Voici la programmation pour le projet semestre.

  • La Smart City policière se répand comme traînée de poudre

    Alors que Dijon se targue de réaliser la première smart city française, probablement la première au monde, Christian Estrosi, maire de Nice, a encore fait parler de lui. Il paradait, tout fier du contrat passé avec une entreprise israëlienne pour permettre, via une application smartphone, aux citoyens de se faire auxiliaires de police. Sollicitée par le conseil municipal de la ville, la CNIL a fait savoir son opposition, pointant le manque de base légale du dispositif ainsi que l’atteinte « disproportionnée » au droit à la vie privée qui en résultait.