Travail Du Sexe : « Il était une fois, dans la paisible Smartcity... »

Il était une fois, dans la paisible Smartcity, Sucre et Farine qui collent des affiches pour les Travailleureuses du Sexe... Fiction sonore de 4 minutes.

Cette histoire se déroule dans la Smartcity, sous le regard bienveillant de milliards de caméras et de voisines vigilantes...

Il était une fois, Sucre et Farine, ...
Fiction sonore de 4 minutes.

P.-S.

Si un jour tu fais de l’affichage dans Smartcity, peut être que toi aussi tu rencontreras les Smartboots.

Et si tu te retrouves face à elleux, voici quelques outils pour leur faire face :

  • Pour aller plus loin dans l’antirep, il y a aussi ce quizz juridique réalisé par les copaines de la Zad du Carnet
  • Et plus généralement sur ces questions, rien ne vaut des partages et témoignages de copaines sur leurs expériences de contrôle, fichage, arrestation ; afin d’anticiper différentes stratégies individuelles et collectives contre la machine répressive policière et judiciaire, et se sentir moins isolé·e.
  • Et malgré tout, si tu reçois une amende, tu n’es pas seul·e ! Tu peux faire appel à la caisse de solidarité contre la répression !

Jamais leur répression n’arrêtera nos luttes !


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Antirépression

Articles de la même thématique : Smartcity

Le mythe participatif de la Smart City et de sa surveillance

La smart city en fait rêver certains. Les ingénieurs qui la convoitent parlent dorénavant d’une « citoyenneté augmentée ». Mais loin d’apporter l’idéal démocratique tant promis, les dispositifs technologiques ne font que renforcer la surveillance de l’espace public.