Cité de la Gastronomie ou cantine des Lentillères : Quel monde voulons-nous inaugurer ?


Quartier Libre des Lentillères

Alors que tous les élus dijonnais sortent leurs plus beaux costards pour inaugurer la cité de la Gastronomie et ses promesses de gentrification, rendez-vous plutôt au Quartier des Lentillères pour inaugurer un tout autre monde !

Le vendredi 6 mai, Dijon Métropole inaugure sa « Cité de la Gastronomie et du Vin ».
Nous aussi, on aime la gastronomie, mais on préfère la PARTAGER dans une ambiance POPULAIRE.

Fuyons leur inauguration !

La cité de la gastronomie et du vin...

On aurait presque pu croire que ça allait être un endroit sympa, où on pourra boire des coups.
Presque, parce qu’on sait depuis longtemps que la « gastronomie », c’est le mot pour désigner les repas que seuls les plus riches ont le droit de déguster. Même l’inauguration est payante, pour preuve de leur manque de savoir vivre...

Non, on ne s’y trompe pas. La cité de la gastronomie a bien pour fonction principale de gentrifier le sud du centre-ville en attirant une clientèle huppée tout en chassant les plus pauvres en périphérie. Le travail a déjà largement commencé, avec la liaison piétonne de la gare pour les jeunes cadres dynamiques fraichement débarqués du TGV, les vidéosurveillances de pointe et les patrouilles de polices accrues au port du canal pour nettoyer le quartier des « indésirables ». Et bientôt de nouveaux programmes immobiliers rue de l’Île, et la rénovation de la rue Monge, avec les augmentations de loyers qui suivront...

Pendant ce temps bien sur, Rebsamen se taille une veste de bon défenseur des terres des Lentillères, tout en continuant d’en menacer 2 hectares. 2 hectares qui hébergent des cultures collectives, des jardins individuels, des habitats refuges, un fournil, un terrain de BMX, et bientôt une cantine populaire !

Dans cette cantine, c’est une toute autre version de ce que signifie « bien manger » qui est en projet et on peut très bien manger sans eiffage et son « AuthentiCité ».

La charpente a été dressée en octobre dernier en autoconstruction et en partageant nos savoirs. Si la cantine n’est pas vraiment finie, la cité de la gastronomie non plus. Alors nous aussi, on choisit de l’inaugurer quand bon nous semble !

On vous attend donc vendredi à 17h pour partager un apéro et souhaiter longue vie à la cantine, aux Lentillères et aux mondes qui s’y déploient face à l’embourgeoisement de Dijon.

Retrouvons-nous :
  • À 17h pour inaugurer la nouvelle futur cantine du Quartier Libre des Lentillères
    Gougères, petits fours & canapés
    Au boût de la rue Amiral Pierre
  • à 19h30 pour regarder ensemble le film « Composer les mondes » d’Eliza Levy et faire un point sur la situation des Lentillères.
    Anthropologie de combat
    Cinéma Eldorado,
    4 rue Alfred de Musset

Tout est à prix libre
Luxe & culture pour toutes et tous !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Bétonisation

Courrier aux élu·es : NON au béton là où coule le Suzon !

Un nouveau projet immobilier destructeur de biodiversité en ville menace les quartiers nord de Dijon ! Par le vote irresponsable du Conseil Municipal le 27 juin dernier, 3 hectares de pleine nature sont promis à une destruction imminente, dans un complet déni de la démocratie locale pourtant prônée par le Maire.

Projet ECLAT : mobilisation le 29 septembre

M. Accary doit rendre des comptes ! Les caisses publiques ne sauraient être utilisées pour financer des projets qui contribuent à la destruction de terres agricoles, au réchauffement climatique, à la pollution, à la surconsommation et à l’épuisement des ressources.

Articles de la même thématique : Squat

[Val de Suse] Weekend barricades à la frontière

Chantier participatif pour construire des barricades à la maison occupée à la frontière, nous voulons inviter toute personne intéressée à nous donner un coup de main pour rendre la maison plus sûre, avant l’hiver ! Nous vous attendons !

[Besançon] Expulsion d’un squat de mineurs étrangers

Depuis plus d’un an ce logement de fonction réquisitionné par l’association Solmiré permet un abri à des jeunes isolés étrangers dont le Département conteste la minorité. Appel à manifester contre l’inaction des pouvoirs publics, les procédures kafkaiennes d’évaluations de la minorité et la maltraitance administrative qui en résulte.

Le Château de l’Angle expulsable

Après plusieurs mois d’occupation, les habitant·es de cette maison située sur le quartier des Lentillères ont reçu un « commandement de quitter les lieux », préalable nécéssaire à une expulsion. Appel à se montrer vigilant·es et réactif·ves en cas de tentative d’expulsion.