#1 Marche des sans-papiers & Procès de l’engrenage

La marche des sans-papiers arrive à Dijon le lendemain du procès de l’engrenage.

Dijoncter est accueilli sur les ondes de radio campus tous les mardis matins.
Toutes les chroniques audio sont à retrouvées dans la rubrique « Sur l’onde ».

Chronique Dijoncter - #1 Marche des sans-papiers & Procès de l’engrenage
Mardi 6 octobre 2020
Chronique pour Radio Campus Dijon


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Accueil des migrants

Abrogation urgente de l’OQTF de Issiaka Tiréra

La Préfecture de Saône-et-Loire a décidé depuis le 29 avril 2021 d’obliger Issiaka à quitter le territoire français (OQTF) à cause d’un problème de document d’état civil, alors que le Mali est actuellement en pleine instabilité.

Non à l’expulsion de Salif Traoré !

Salif Traoré vit à Semur-en-auxois. Il est menacé d’expulsion sous prétexte que son acte de naissance ne serait pas valable. Une pétition est en ligne pour le soutenir !

Affaire Sato, un premier soulagement

Caractère infondé des accusations de fraude et annulation de l’obligation de quitter le territoire, un premier soulagement permettant ainsi à Sato de reprendre une vie normale auprès de ses proches, ses amis, ses collègues de travail et de formation.

Articles de la même thématique : Bétonisation

Réinventer la ville, lettre ouverte

Il y a bientôt 1 an, le 17 Juin 2020, un collectif de 10 associations adressait à Rebsamen ainsi qu’aux deux autres candidats du deuxième tour des élections municipales la lettre « Réinventer la ville pour s’adapter aux urgences climatiques et sanitaires ». Aujourd’hui nous réitérons par cette lettre ouverte.