150 rassemblements, des personnalités et des dizaines de milliers de personnes en soutien aux Soulèvements de la terre



Suite au décret de dissolution des Soulèvements de la Terre, des dizaines de milliers de personnes se sont réunies dans plus de 150 communes partout en France. Ces rassemblements ont été organisés par les comités locaux, des syndicats, des paysan•nes, les associations écologistes, et habitant•es en lutte, les militant•es de partis politiques, etc. - témoignant de la diversité de notre mouvement.

À Paris, avant le rassemblement devant l’Hotel de Ville à 19h, une conférence de presse a eu lieu devant le Conseil d’État. Les différentes composantes et soutiens du mouvement ont pris la parole : la Conf’ Paysanne, Greta Thunberg et Disha Ravi pour Friday For Future, Union Syndicale Solidaires, Syndicat des Avocats de France, Marine Tondelier pour EELV et Mathilde Panot pour LFI, Cyril Dion, les Amis de la Terre, Attac, le monde de l’édition avec La Fabrique et Hugues Jallon du Seuil, des chercheur•euses tels que Philippe Descola et Françoise Vergès. À cette occasion, nos avocats ont également annoncé que les Soulèvements de la Terre déposeraient un recours avec plus d’un millier de requérant•es et de nombreuses organisations pour contester la décision de dissolution.

Hier soir, suite au décret de dissolution des Soulèvements de la Terre, des dizaines de milliers de personnes se sont réunies dans plus de 150 communes partout en France. Ces rassemblements ont été organisés par les comités locaux, des syndicats, des paysan•nes, les associations écologistes, et habitant•es en lutte, les militant•es de partis politiques, etc. - témoignant de la diversité de notre mouvement.

À Paris, avant le rassemblement devant l’Hotel de Ville à 19h, une conférence de presse a eu lieu devant le Conseil d’État. Les différentes composantes et soutiens du mouvement ont pris la parole : la Conf’ Paysanne, Greta Thunberg et Disha Ravi pour Friday For Future, Union Syndicale Solidaires, Syndicat des Avocats de France, Marine Tondelier pour EELV et Mathilde Panot pour LFI, Cyril Dion, les Amis de la Terre, Attac, le monde de l’édition avec La Fabrique et Hugues Jallon du Seuil, des chercheur•euses tels que Philippe Descola et Françoise Vergès. À cette occasion, nos avocats ont également annoncé que les Soulèvements de la Terre déposeraient un recours avec plus d’un millier de requérant•es et de nombreuses organisations pour contester la décision de dissolution.

Ces rassemblements se sont tenus contre cette dissolution éminemment politique et la vaste vague d’arrestations survenue la veille. Cette opération policière d’envergure, menée par la sous-direction anti-terroriste, visaient des militant•es accusé•es d’avoir participé à une action contre Lafarge ou à la manifestation du 25 mars à Sainte-Soline.

Plus de 15 personnes ont été placées en garde-à-vue, dont l’un de nos porte-paroles. Alors même que son nom est inscrit dans le décret de dissolution, il lui est impossible de répondre et d’exercer son droit à une expression contradictoire. Ayant plusieurs interventions médiatiques prévus cette semaine, cette arrestation est une tentative de baillonner notre parole. La plupart des personnes arrêtées sont encore en détention à l’heure où nous écrivons ces lignes. Une personne a été déférée ce matin à Niort et vient d’être placée en détention provisoire. Nous faisons tout pour obtenir leur libération rapide et nous vous tiendrons informé•es dans l’après-midi.

Alors que les conséquences de la catastrophe écologique s’aggravent, nos actions révèlent la politique anti-écologique du gouvernement et l’association de malfaiteurs qu’il constitue avec les industries les plus toxiques du pays et le complexe agro-industiel s’accaparant les terres et l’eau. Le gouvernement a décidé de réprimer l’écologie politique plutôt que d’agir. Dans ce contexte, ces rassemblements disent avant tout une chose : le mouvement pour la défense des terres et des l’eau repousse d’ores-et-déjà partout !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Répression

Dijoncter Papier #6 est sorti !

Pour fêter les 6 ans de Dijoncter.info, une édition papier vient de sortir ! Interviews, tuto, réflexion et recettes, le magazine regroupe des articles inédits qui brassent des questions liées au travail du sexe, aux centres de rétentions administratives ou aux nouvelles formes de répression du mouvement social.

[Montbéliard] Frédéric Vuillaume encore en garde à vue pour avoir manifesté

C’est devenu malheureusement une habitude. Priver de liberté une personne pendant 16 heures pour avoir essayé d’exercer l’unique droit qui fait la différence entre un état autoritaire et une démocratie : le droit de manifester. Cela s’est passé à Montbéliard, lors de la venue du premier ministre, Gabriel Attal.

La répression de la liberté de manifester continue

En juin 2023, une trentaine de personnes ont reçu un courrier pour leur participation à une « casserolade » auxquelles elles n’ont pas donné suite. Quelques unes de ces personnes ont reçu un deuxième courrier considérant qu’elles ont reconnues leur culpabilité et les menaçant d’amendes. Voici les réactions du CVLR21 [1].

Articles de la même thématique : Soulèvements de la Terre

[Podcast] Présentation détaillée de la Saison 7 des Soulèvements de la Terre

Sur la Radio amie Zinzine - radio libre installée en Provence depuis 1981 - deux émissions du programme Quand la terre se soulève nous proposent de découvrir de façons détaillées les différentes luttes qui vont rythmer la Saison 7 des Soulèvements de la Terre à la cadence d’éperonnage . Ici les émissions vont dans le fond des choses et donnent la parole à des militant.e.s qui nous présentent à travers leurs enjeux et leur histoire, leurs luttes et leurs complexités.

[En images] Sainte Soline, un an après !

Rendez-vous était donné pour un banquet samedi 23 mars sur la place Wilson pour fêter l’anniversaire de la manifestation de Sainte Soline et témoigner de la persistance des mouvements écologistes malgré la répression.