Appel à manifestation pour l’autonomie des terres



Le Quartier Libre des Lentillères appelle à manifester le 13 mai prochain en soutien aux luttes locales qui s’opposent à l’artificialisation des terres et pour l’autogestion des territoires

  • La manif est maintenue !

    Nous vous informons que nous maintenons la manifestation de demain 14h place du théâtre malgré l’interdiction de la Préfecture. Interdire une manifestation qui souhaite rendre visible les différents enjeux écologiques de la région sous le prétexte de faire vivre le commerce du centre-ville nous paraît plus qu’indécent... Cette interdiction ne nous étonne pourtant pas étant donné que tous les combats sociaux qui ont cherché à se manifester ces dernières semaines ont été interdits par la Préfecture.

    Nous réaffirmons que nous tiendrons demain une manifestation joyeuse et colorée, aux banières multiples et bigarrées et aux côtés des acteurs et actrices des luttes sociales actuelles.

La saison agricole a démarré au quartier libre des Lentillères. Encore un mois avant les premiers marchés. L’engrais vert se tire la bourre avec les fèves. On regarde l’aiguille du baromètre, le verdict : ça monte, ça monte.

La pression monte, nous étions 25 000 dans la rue le 7 mars à Dijon pour demander le retrait de la réforme des retraites, 30 000 le 26 mars à Sainte-Soline pour dire NON à l’accaparement des terres et aux méga-bassines, plus d’une centaine à former une chaîne humaine sur les berges Suzon menacées par un projet d’éco-quartier... Surtout, les manifestations se succèdent, 11 dates officielles, au moins autant de manifs sauvages, la rue est à nous. Les cortèges convergent, qu’ils partent de la Bourse du travail, d’un camp sauvage en bordure de zone interdite dans les deux-sèvres, de la place de la Libération, du Suzon ou de la rue de Larrey, on entend partout “anti, anti, anti-capitaliste, ah, ah !”.

Le gouvernement a les oreilles qui sifflent.

Les menaces de dissolutions, l’argumentaire “éco-terroriste”, la répression massive, la violence de la police, la criminalisation des luttes ne suffisent pas. On ne dissout pas un mouvement.

L’occupation illégale du quartier des Lentillères a permis jusqu’à maintenant de préserver 9 hectares de terres maraîchères contre un énième projet de construction immobilière.

Nous soutenons et voulons participer aux mouvements qui contestent et qui attaquent l’avenir désastreux et ravagé déjà engagé par l’agro-industrie, le gouvernement, la FNSEA, la pétrochimie, et tous les autres partisans du capitalisme.

Le samedi 13 mai, le Quartier vous donne rendez-vous Place du Théâtre à 14h à Dijon pour une manifestation festive et colorée en soutien aux luttes locales contre l’artificialisation des terres et pour l’autogestion des territoires.

JPEG - 323.4 ko

Nous défilerons avec les berges du Suzon, le collectif Bien vivre au quartier Larrey, les jardins des Vaîtes de Besançon, les opposants aux méga-méthaniseur de Cérilly…

Nous croyons qu’un autre avenir est possible, nous n’imaginons pas celui des Lentillères sans ses fêtes saisonnières.
Celle de ce printemps aura lieu les 12, 13 et 14 mai, en plus des fèves et de l’engrais-vert on y verra par exemple, le film collectif des Lentillères en avant-première, un concert du groupe punk bruxellois les René Binamés, des expos-photos, un spectacle pour enfants ou encore un parcours de mini-golf unique en son genre qui n’attendra que vous.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Programme perpétuel des Lentillères

Envie d’arreter le capitalisme ? De faire du pain ? Ou d’en apprendre plus sur les zappatistes, de faire du maraîchage, d’écouter un bon concert de punk, de réparer ton vélo, d’apprendre à conduire dans une auto-école buissonière ? Voici toutes les activités rejoignables du quartier libre des Lentillères ! Dans ce programme perpetuel de l’année 2024, les collectifs du quartier t’expliquent comment et pourquoi les rejoindre.. à toi de jouer !

[Moirans-en-Montagne] La Fête aux Quarrés : Stopper le béton, jardiner ensemble

Dimanche 14 avril dès 11 heures — 2e rond-point du contournement de Moirans-en-Montagne (39) — Grande journée pour des jardins partagés et la sauvegarde des Quarrés
Cantine conviviale à midi, marché paysan, visites et inventaires naturalistes, prises de parole, atelier photo, grimpe dans les arbres, balades à dos d’âne, chorales, concert et bal trad’…

Articles de la même thématique : Étalement urbain - artificialisation des sols

Mairie de Dijon : les Illusionnistes de l’urbanisme

François Rebsamen fait marche arrière sur la destruction programmée du petit Verger de Larrey, au nom du besoin d’espaces de respiration en ville et du respect de la volonté des habitants. Habile tour de passe-passe destiné à détourner les regards du saccage à grande échelle des derniers espaces de nature en ville. Décryptage.

L’étude sur l’exceptionnelle biodiversité des berges du Suzon va-t-elle permettre d’annuler le projet Venise-2 ?

Le Maire de Dijon s’apprête à présenter les résultats d’une étude faune-flore menée sur le terrain du projet Venise-2. Nous ne sommes pas dupes de cette manœuvre, moyen de gagner du temps, tout en endormant les Dijonnaises et les Dijonnais, et nous pouvons déjà craindre que les résultats de l’étude ne remettront pas en cause le projet immobilier.
Décryptage.
Communiqué du 20 mars 2024 du Collectif Sauvons les berges du Suzon