[Dijon] Brunch des Rainettes

Brunch vegé/vegan dimanche 8 mars de 11h à 15h au Chez Nous

Brunch – Vegan/Vegé
Freeshop – Friperie gratuite, amène tes fringues !
Infokiosque Féministe

Ce brunch sera l’occasion de se retrouver pendant ce week-end marqué par divers actions/manifestations féministes.

Ce brunch prix libre est également en soutien à une future soirée (concert + boum) qui aura lieu aux Tanneries le 3 avril prochain.

Les Rainettes c’est un collectif féministe dijonnais qui souhaite s’organiser face au peu de place laissée aux meufs dans les domaines de l’art vivant. La soirée du 3 avril sera l’occasion de valoriser la production artistique et scénique de meufs.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Féminisme(s)

La marche des fiertés en images

Retour en images sur la marche des fiertés du samedi 27 juin, une déambulation revendicative et festive. Des slogans, des pancartes, des chants, des collages, des vélos pimpés, des paillettes, et plusieurs centaines de personnes qui ont pris les rues dijonnaises pour lutter contre le cis-tème hétéro-patriarcal et pour toutes celles et ceux qui ne suivent pas la norme oppressive de cis-thème hétéro.

Angela Davis et Assa Traoré : regards croisés

Cette ren­contre a été organisée à l’oc­ca­sion du 7e numé­ro papier de la revue Ballast, paru début 2019. Tan­dis que la ques­tion des vio­lences poli­cières occupe actuel­le­ment le débat public fran­çais, la revue publie la ver­sion écrite de l’é­change entre les deux femmes [1].

Le rose. Et un joyeux nouveau vagin

Andrea Long Chu parle Marche des Femmes, bonnets roses, chirurgie du bas et musique pop, et réfléchit aux difficiles impasses du signifiant « pussy/chatte » dans la lutte féministe.