[Bure] 13 procès et le tribunal évacué

Ce mardi 16 octobre, 13 personnes passaient en procès pour des affaires liées à la lutte anti-CIGEO.
Une spécialité du tribunal de Bar-le-Duc est de rassembler toutes les affaires militantes le même jour, afin d’assurer un déploiement policier proportionné : une centaine de flics.

La journée a commencé à 9h, sur les sièges du tribunal de Bar-le-duc

Malheureusement, une des avocates des militant·es, s’étant cassée le pied, ne pouvait pas être présente et avait demandé des renvois pour ses dossiers.
La juge principale (Catherine Buchster-Martin) et le procureur (Olivier Glady) s’en énervent vite et font donc pression sur l’un·e des copaines prévenu·es :
« proc : Pourquoi avoir choisi un avocat de Lille alors que vous habitez ici ? »
« juge : Avez-vous choisi maître R par opportunisme pour obtenir un renvoi ? »
ponctué de « vous êtes bien sûr que vous avez choisi cette avocate ? »
puis la juge, daignant enfin regarder ses notes, constate que l’avocate en question avait demandé le dossier pénal de la copaine le 25 juin.

Une avocate de la partie civile (des flics) demande le renvoi de l’un des procès parce qu’elle a eu un accouchement prématuré, le procureur refuse car « elle aurait pu anticiper ». Les avocates présentes dénoncent ce sexisme latent.

Bure : 13 procès et le tribunal évacué

Ce mardi 16 octobre, 13 personnes passaient en procès pour des affaires liées à la lutte anti-CIGEO.
Une spécialité du tribunal de Bar-le-Duc est de rassembler toutes les affaires militantes le même jour, afin d’assurer un déploiement policier proportionné : une centaine de flics.

A lire sur Manif’Est


Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Vers une abolition de la police ?

Le mouvement international contre le racisme et la violence de la police a révélé l’existence de quelques organisations aux États-Unis dont l’objectif est d’abolir la police. C’est le moment de s’y pencher de plus près et de s’en inspirer.

No Tav : un été de lutte contre le TGV Lyon-Turin

Même si on en parle encore peu côté français, la lutte contre le projet de TGV Lyon-Turin a repris de plus belle depuis début juillet ! Alors que les habitant·es du Val Susa se battent depuis une vingtaine d’année contre la destruction de leur vallée, la lutte vient d’entrer dans une nouvelle phase.
À partir de différents extraits d’articles, voici un petit retour sur la situation de ce dernier mois.

Concerts de soutien aux jardins de l’Engrenage

La solidarité potagère est en marche ! Samedi 1er et dimanche 2 août au soir, le collectif Mammouth organise des concert de soutien aux jardins de l’Engrenage. Ceux-ci se dérouleront à la Grange rose du quartier libre des Lentillères.

Articles de la même thématique : Justice

Batterie Ministérielle - (De la gestion sanitaire à la Maison d’arrêt de Massama)

Ce texte daté au 10 juillet et traduit ci-après, a été publié le 16 juillet sur Carmilla on line.
Il a valeur de témoignage, d’un traitement contraire à la dignité humaine d’une personne malade, sans doute gravement, et pour ainsi dire privée des soins que son état nécessiterait.

Pas de recette miracle. Perspectives extra-judiciaires face aux agressions sexuelles

Ce texte a été écrit par les meufs de la Caisse de Solidarité de Lyon (puis validé par l’ensemble du collectif), à la suite de débats qui traversent un grand nombre de collectifs militants depuis de nombreuses années. Sans prétendre apporter des solutions définitives, il vise à alimenter la réflexion sur les alternatives à la justice étatique, y compris la gestion des agressions sexuelles.

[Lons le Saunier] Compte-rendus du procès 5G

Lundi 20 juillet, deux hommes étaient jugés à Lons le Saunier, accusés d’avoir incendié une antenne relais téléphonique dans le Jura ainsi que le Mac Do de Champagnole. Les juges, du haut de tout leur mépris de classe, les ont envoyé en prison pour 3 et 4 ans ferme avec mandat de dépot. Récit du procès.