[Bure] Relaxes et sursis pour les militants antinucléaires



Après 4 ans d’enquête, de surveillance, de fouilles des ordinateurs, les juges ont finalement rendu leur verdict : 4 des 7 militant.e.s antinucléaires poursuivi.e.s depuis 2018 pour participation à une manifestation sont relaxé.e.s, les trois autres sont condamné·e·s à quatre mois de sursis simple pour participation à un attroupement. L’une de ces personnes a été privée de liberté pendant sept mois et demi, tandis que les autres ont eu l’interdiction de se voir pendant trois ans. Un sentiment de soulagement et de dégoût.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Nucléaire

Le procès sur l’éboulement mortel au labo de Bure en janvier 2016 a eu lieu

En début de semaine, s’est tenu au tribunal correctionnel de Bar-le-Duc, près de huit ans après les faits, le procès concernant l’effondrement d’une galerie du labo de Bure, le 26 janvier 2016, tuant un conducteur d’engin et blessant un autre ouvrier. Y étaient convoqués des représentants d’Eiffage, employeur pour cette mission, et Antéa France, maître d’œuvre.

Soirée : Le nucléaire ça fait genre

Quelques habitantxs de Meuse et leurs amixs vous proposent une incroyable soirée du genre anti-nucléaire mais pas que ! On va rire, on va danser et on va apprendre des choses sur CIGEO, l’hétérosexualité, les coiffures éternelles et la sous-traitance.

Articles de la même thématique : Bure Stop