Carte des saccages des JOP 2024



Carte des saccages causés par les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 !

Pourquoi cette carte ?

Les Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) sont très complexes : ils transforment des quartiers, des villes, parfois des régions. Leurs impacts sociaux et écologiques sont multiples et souvent liés à d’autres grands projets d’aménagement. Cette carte a donc été créée parce que beaucoup de gens nous disent qu’iels ont du mal à se représenter les conséquences des JOP. On pense qu’elle est nécessaire, parce que les cartes et visuels produits par celleux qui organisent les JOP 2024 et réalisent leurs aménagements ne permettent pas de bien comprendre ce qui est construit, où, quelles activités y auront lieu, qui n’y sera pas bienvenu·e. Ces images cachent aussi tout ce qui vient avec les JOP : gentrification, surveillance, gâchis d’argent public, mauvaises conditions de travail sur les chantiers, expulsions des plus pauvres, urbanisation d’espaces naturels, emplois précaires, etc. On voudrait donc que cette carte soit un outil militant, une contre-carte qui donne la parole aux collectifs, aux personnes, aux lieux concernés, et propose un récit alternatif à celui de l’État, des collectivités, des sponsors et des entreprises de construction.

Comment lire cette carte ?

Cette carte réunit la plupart des lieux qui subissent les conséquences des JOP 2024, et leur taille dépend de la quantité d’informations qu’on voulait y mettre. Elle n’est donc pas géographiquement correcte : Saint-Denis est 2 fois plus grand que Paris, Tahiti est dans la Seine, Marseille fait face à Orly, etc. En bas à droite, on a dessiné 3 lieux qui ne sont pas directement liés aux JOP 2024 : Lausanne, Albertville et les Alpes françaises, parce qu’on voulait montrer les dégâts des JOP passés et futurs en France. Tout ça est le résultat de choix pratiques et militants, ce qui veut dire qu’il manque forcément des enjeux ! Les couleurs des fonds servent uniquement à distinguer les lieux, mais le dessin au crayon de couleur utilise 4 thèmes colorés. Les collectifs en lutte sont à dominante rose, les lieux écrasés sont rouges et verts, Paris la ville green et innovante est orange et vert clair, et la candidature des Alpes est à dominante violet. Enfin, on est attaché·es à la précision des informations qu’on donne, mais pour éviter de surcharger la carte on a préféré ne pas lister nos sources. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de précisions : saccage2024@protonmail.com !

++

On remercie l’ensemble des collectifs et des personnes qui ont participé à cette carte.
On continue d’apporter notre soutien à tous les collectifs de par le monde qui luttent contre les JOP et leurs effets néfastes. Non aux JOP, ni ici ni ailleurs !

Cette carte est sous licence CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/deed.fr). Vous pouvez donc la scanner, l’imprimer, la distribuer, la modifier autant que vous voulez, si vous précisez qu’elle a été faite par Saccage 2024 et éditée par À la criée et que vous réutilisez cette licence.

JPEG - 13.3 Mo


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

[Discussion] Justice pour Bety et Jyri !

Présentation / Discussion avec Omar Esparza, militant de MAIZ à Tehuacan, Puebla au Mexique, autour de la situation des défenseurs des droits humains et militants écologistes au Mexique. Jeudi 7 décembre à 19h aux Tanneries.

[Auxerre] Opposition juridique au contournement routier

Le projet de Contournement Sud d’Auxerre (CSA) devenue L.I.S.A (liaison intercommunale Auxerre) va, pour plus de 150 millions d’euros, créer un axe de transport lourd. Ce projet, destiné à décongestionner Auxerre du trafic de camions, ne va que déplacer le problème.

Articles de la même thématique : Bétonisation

Crise de la construction de logements : Rebsamen s’affole

Enfin la folie du constructivisme forcené se voit ralentie. Au lieu de s’en réjouir, le maire de Dijon est desespéré, il faut dire que toute sa politique est basée sur la fuite en avant vers toujours plus de construction.