Aux lentillères, les marchés du rond point reprennent !

Au Quartier Libre des lentillères, on a décidé de remettre en place les « Marchés du Rond-point » !
Comme prendant le premier confinement, tous les vendredi à partir de 8h, on sera sous le panneau des Lentillères avec poireaux, courges, tisanes, préparations de plantes et plus si vous avez des productions à partager !

Parce qu’on se dit qu’en ces temps de confinement ça prend du sens de se poser simplement, ensemble, dans la rue

Parce que y a pas moyen que la seule manière pour les gens de se fournir en légumes ce soit au supermarché

Parce qu’en ce moment, on a envie que ce soit possible pour plein de personnes de découvrir ce quartier dont on défend l’autogestion depuis 10 ans

Parce qu’on se souvient de tout ceux et celles qui se sont arrêtés en vrac au milieu de la route et ont abandonné là leur caisse pour venir nous prendre trois poireaux en avril

Parce que y a encore un paquet de monde qui va se retrouver encore plus dans la merde...

On a décidé de remettre en place les « Marchés du Rond-point » !

Tous les vendredi à partir de 8h, on sera sous le panneau des Lentillères avec poireaux, courges, tisanes, préparations de plantes et plus si vous avez des productions à partager !

JPEG - 205.6 ko
PNG - 1.1 Mo
JPEG - 73.7 ko
JPEG - 114.1 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Entraide

« Il fallait inventer de nouveaux modes d’organisation » : entretien avec le réseau d’entraide des Tanneries

Depuis plus d’un mois, plusieurs collectifs affiliés à l’espace autogéré des Tanneries ont mis en place un réseau d’entraide pour ravitailler celles et ceux qui en ont besoin. Les Tanneries sont ainsi devenues un point de stockage de nourriture et de distribution de colis alimentaires. Plusieurs participant·e·s ont tenu à nous raconter leur expérience au sein cette initiative bancale et joyeusement déter’.

Articles de la même thématique : Précarités

La jeunesse, le gouvernement s’en fout : appel à manifestation

La précarité étudiante n’est pas un fait nouveau, nous nous battions déjà contre mais la situation s’aggrave. De plus en plus de jeunes doivent survivre sous le seuil de pauvreté. Cette situation plonge de nombreux.se.s jeunes dans une détresse psychologique forte.