[Dijon] Les salarié·es de la crèche Roosevelt sont en grève pour dénoncer les conditions d’accueil des enfants



Le 21 février, une vingtaine de salarié·es de la crèche Roosevelt se sont mis·es en grève. Iels dénoncent un problème de chauffage récurrent, ainsi que du matériel défectueux, au point que les salarié·es parlent de maltraitance, et qu’iels refusent d’en être complices.

L’entreprise People and Baby qui possède la crèche a un contrat de délégation de service public avec la mairie qui se termine en mai prochain.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Services publics

Notation des allocataires : l’indécence des pratiques de la CAF désormais indéniable

Après plus d’un an de mobilisation contre les pratiques de notation des allocataires de la CAF au côté des collectifs Stop Contrôles et Changer de Cap [1], et après avoir détaillé le fonctionnement de l’algorithme de la CAF et son cadre politique, nous publions aujourd’hui le code source de cet algorithme de notation. Nous vous invitons aussi à consulter ici notre page de présentation sur l’utilisation d’algorithmes similaires au sein d’autres administrations.

Parents d’élèves en bataille

4 classes de moins en deux ans au colllège de Clairvaux-les-lacs, mais la lutte est ailleurs ! Depuis le 31 Janvier, un collectif de parents d’élèves se mobilise régulièrement pour informer sur l’institution Education Nationale et ses fonctionnements archaïques

Articles de la même thématique : Souffrance au travail

Le procès sur l’éboulement mortel au labo de Bure en janvier 2016 a eu lieu

En début de semaine, s’est tenu au tribunal correctionnel de Bar-le-Duc, près de huit ans après les faits, le procès concernant l’effondrement d’une galerie du labo de Bure, le 26 janvier 2016, tuant un conducteur d’engin et blessant un autre ouvrier. Y étaient convoqués des représentants d’Eiffage, employeur pour cette mission, et Antéa France, maître d’œuvre.

Lutter contre la division et la discrimination des saisonnier.ère.s, nous approprier collectivement nos saisons viticoles

Contre l’hypocrisie, l’opacité et l’omerta totales dans lesquelles sont maintenues par la bourgeoisie viticole les conditions de plus en plus discriminantes et racistes du travail saisonnier en Côte d’or, cette texte est un appel à rompre la division et l’isolement des saisonnier.ère.s. dans la perspective d’une reflexion commune sur les possibilités collectives de luttes. [Traduction anglophone en attente]